Video x français escorte villefranche

video x français escorte villefranche

La saison avancée, l'idée aussi de reconquérir le royaume de Tunis décidèrent Barberousse à hiverner à Toulon. Polin avait encore une fois gagné sa cause ; mais au prix de combien de fatigues et de dan- gers! Et il 71 était pas à la fin de ses ennuis.

Léopold Delisle a donné un extrait dans les Mémoires de la Soc. I, avait déjà cité une phrase de cette lettre, mais en indiqua it sa source par le seul titre imprimé au dos de la reliure du vis. Poliu savait trop bien l'état des fiuances royales pour admettre uue pareille prê- tent iou.

Une flotte aussi considérable entraînait des dépenses énormes. Elle se composait de iio galères au moins'. Chaque galère subtile, de 24 bancs de chaque côté, avait, suivant les indications précises de Polin, trois hommes par banc et 60 mariniers, dont 18 officiers; ce qui donne un total de hommes et de Tous les détails, si intéressants, qui vont suivre, sont tirés du- précieux Inventaire de Polin, ms.

C'est aux accusations calom- nieuses de Guillaume Guérin, le procureur général du Parlement de Provence, contre d'Oppède et Polin dans les procès relatifs aux affaires de Provence et de Cabrières, que nous devons ces indications si précises. A 22 onces de pain par jour et par homnw, il leur fallait par mois 4. On atteint ainsi une somme totale de i y. D'autre part, durant les mois d'avril, mai, juin, juillet, août et partie de septembre, la flotte fit à la voile, et durant cet espace de plus de cinq mois, la quantité de biscuit nécessaire et Polin.

AvL'c plus d'acharnement que de preuves solides, il accusait ce dernier de prévarication dans les approvisionnements fournis à la flotte turque; selon- lui, Polin.

III iS4y , pp. PoIiu l'évalue à Sy. Or, le Roi n'aurait fait la dépense que de Les ressources de Polin et de Barberousse ne devaient pas être considérables. Ce furent la Provence et les pays voisins qui souffrirent le plus de cette impérieuse nécessité.

C'est ainsi qu'on frappa d'un emprunt en nature 1. Sous le ;;o 2j. Le eorps de ville déelara qu'il ne pouvait fournir la quantité de blés à laquelle il avait été taxé et qu'il préférait verser une certaine somme d'argent. Un des échevins, Barthélémy Payer, alla trouver Barbe- rousse, qui transigea avec lui pour une somme de 6.

Polin dut en avancer lui-même le montant qui lui fut plus tard remboursé par les élus du Comtat , I. Sous le no i]. Le souci d'entretem'r la flotte turque ne fut pas le seul qui pesa sur Polin durant cet hivernage. Jove cite même la somme qui fut offerte au Bassa, L'incident de JlUefranche, qui a été raconté plus haut, tendrait à le prouver. Polin connaissait cette infii'ioritè de l'ennemi ; aussi veillait-il sans cesse à ce qu'il n'y pût remédier par quelque surprise diplomatique.

Il avait fiirt à faire. Outre la puissance de l'argent sur Barhcrousse, il redoutait que les Génois, qui évitaient de se déclarer et observaient une neutralité suspecte, ne pen- chassent tôt ou tard pour l'Empire et ne réunissent leur flotte à celle que commandaient leurs illustres compatriotes, Andréa et Giannettino Doria.

Letterc dcl Mutio Justinopolitano Filmée, B. Et k 26 avril, Donato de' Bardi écrit de Venise au même ibid. Marino Giustiniani, ambassadeur de Venise en France, dit dans sa Relation: Delà vient qu'il entretient à Constanti- nople un ambassadeur, La Forest, qui le tient au courant de tout ce qui s'y passe. Le Roi me l'a lui-même ouvertement confirmé en ces termes: De façon que jamais au passé ny Turcs ny Chrestieus ne se sont si uiodesteiuent comportés. A propos du sac de Nice, on il voit de nmladroiles représailles des amis du capitaine Magdalon: Toutesfois on rejetta cette méchanceté sur le pauvre Bar- beronsse, pour soutenir l'honneur et la réputation de France, voire de la chres- tienté.

Mais sou habileté et son sang-froid sauvèrent encore une fois la situation. On voit qu'elles étaient peu brillantes; et il fiillut tout le courage aventurier et rinépuisable ingéniosité de Polin pour sauver alors, en même temps que sa propre tête, le prestige de la couronne de France. Polin exagère ; car il seiiibJe bien qu'il veuille parler ici de l'aventure de Jérôme Laski, ambassadeur du roi des Romains près Soliman II.

Celui-ci avait besoin de compagnons de voyage résolus, et ce dut être à bon escient qu'à la recommandation d'amis sûrs, il admit Jérôme Maurand à bord de la Rcale. Sans faire un héros de l'an- tiquaire antipolitain, il est permis de lui rendre justice en publiant son curieux récit. Dés ce moment, des négociations s'ouvrirent pour la paix entre les deux rivaux.

On voulait éviter que Barberousse en fût il formé avant son retour à Constantinople ; car on comptait bien se servir encore de lui pour peser sur les décisions de Charles-Quint. Puis il semble que — peut-être à cause de l'attitude peu I. Lamhas- sadeur et le prieur de Capoue avaient dû se résigner à par- tir avec cinq galères françaises, accompagnés de nombreux gentilshommes au service du Roi, italiens et provençaux comme eux, et dont les principaux étaient Gaspard de Cas- tellane, sieur d'Eiitrecasteaux, puis baron de Grignan, I.

A l'entendre, son désir de voir Cons- tantinopk et surtout Sainte-Sophie l'entraîna seul dans cette aventure. Sur tous ces personnages, voy. En tesmoing de quoy nous sommes soub: A Marseille, le dernier jour d'avril mil cinq cens cinquante hiiict. La première partie de ce récit a en effet une très grande valeur historique. Elle contient la relation précise, le journal exact, dû à un témoin oculaire, de la dévastation des côtes italiennes par la flotte turque.

Du t au ii juin, c'est l'expédition de Salah Rais à Talamone, la prise de cette ville et de Porto Ercole. Cette série continue de cruels faits de guerre, dont Mauraud a profondément senti l'horreur, n'est un peu égayée que par une promenade à Poulies et à Baïes, où la curiosité de Yaumônier est déjà excitée par les ruines antiques.

Il avait besoin de ce diver- tissement. Encore Tambassadeur devait-il agir en ces cir- constances avec une extrême discrétion et songer à ne pas se compromettre, comme il arriva dans la pitoyable histoire du gentilhomme de Policastro. Ce nud heureux venait en barque pour faire quelques menus présents à Polin; les gens susdict. Si Polin était prudent, c'est qu'il avait de graves raisons de Vêire. Plus il approchait du terme de son voyage, plus il en apercevait clairement les dangers.

Il fallait donc, à tout prix, que Polin eût une explication avec Soliman II avant que celui-ci pût entendre les récri- minations du Bassa. C'était là im difficile problème que tout autre que Polin eût désespéré de résoudre. Mais Polin, qui unissait aux qualités de l'aventurier celles du meilleur diplomate, n'était pas homme à risquer sa tête sans essayer de la sauver.

Dès que la flotte turque eut franchi le détroit de Messine, il entreprit le Bassa sur ce point délicat et sut gagner sa cause: Il n'y a pas à s'étonner du résultat de cette comparaison. Segni et Adriani ont rassemblé les maté- riaux de leur histoire à Florence, c'est-à-dire dans un État qui avait alors perdu son importance politique et dont le chef était réduit au rang d'un modeste allié de Charles- Ouint.

Paul fove, au contraire, depuis de longues années vivait à Rome, au centre mcme de la chrétienté, dans la ville où les deux partis, impérial et royal, avaient de notables et tenaces représentants, où les renseignements diplomatiques affluaient de tous côtés.

Maurand n'a point la vivacité ni rélégance de Paul Jove; il ignore les mystères de la diplomatie; ni Doria ni même Polin ne lui font de confidences. Mais il a un avan- tage considérable sur Yévcquc de Xocera: Son défaut d'apparat, sa naïve simplicité sont tels que l'on ne pourrait douter un seul instant de son entière sincérité, n'eût-on d'autres témoi- gnages pour confirmer le sien, presque toujours plus exact et plus complet. Il siifit de lire son long journal du siège de Lipari pour avoir une idée de sa manière de raconter: Cinquante-quatre jours s'étaient écoulés depuis le départ de l'Ile de Sainte-Marguerite, lorsque la fiottille française se sépara, le i6 juillet 1J44, de la flotte de Barberousse.

En vingt-cinq jours, Polin va faire la route de Reggio de Calabre à Constantinople. Cette seconde partie de la rela- tion de Maurand, bien qu'elle n'offre plus un aussi grand intérêt historique que la précédente, n'est cependaiit pas à dédaigner. Je me bornerai à diverses observations sur quelques-uns d'entre eux.

Schefer, dans son édition du Voyage de M. H serait bien désirable que cette question Jùt étudiée à fond ; car ces deux écrivains sont, avec Pierre Gilles, Pierre Belon, son secrétaire, et Nicolas de Nicolaï, les voya- geurs les mieux informés du xvie siècle sur l'Orient. C'est en effet le véritable nom de l'illustre archéologue, et nous en avons la preuve dans les deux distiques qui se lisent à la fin de la dédicace du De Bosporo Tracio Lyon, ijôi, in-4,fol.

Appellant Itali vulgo sua lilla Gylli, Nec maie se nomen sic posiiisseferunt. Gylliiis tilde tibi est aptum cognomcn, ni in qiio Dogmata siib iiivcis morîbiis eiiitcanl. C'est peut-être ici le lieu de rappeler que Maurand n'est pas le seul aumônier d'un de nos ambassadeurs du Levant qui ait consigné par écrit ses impressions de voyage.

Robert de Dreux, capucin, aumônier de l'ambassadeur. Le j août, nos voyageurs sont à Mételin, Vancienne Leshos; le 6, à Ténédo, puis à Troie, sur remplacement et les ruines de laquelle Maiirand donne des renseignements asse: C'est dans la relation de son séjour d'un mois à Cons- tantinople que l'aumônier a le mieux tenu sa plume peu exercée.

Il raconte avec une complaisance communicative l'entrée de la flottille française dans le port ottoman. Il ne voit dans le sultan que l'allié de son roi. Ce sont là des sen- timents bien modernes et qu'il faut noter avec une pieuse curiosité. Dés qu'il aborde la description même de Cons- tantinople, ou sent dans son récit comme une volonté, un désir intense d'exciter dans l'esprit du lecteur l'intérêt qu'il a trouvé lui-même à parcourir cette ville étrange qui a vu la civilisation la plus raffinée succomber aux attaques d'une civilisation barbare et primitive et qui porte à jamais la marque d'un désastre peut-être unique dans l'histoire.

Mais tout bonheur a une fin. Le 9 septembre, la flottille reprend le chemin de la France à toutes voiles. Puis elle fiiit escale au Nibio, s'arrête encore au cap Zafran, l'ancien cap d'Apollon.

Elle présente encore nu autre intérêt. Ce doit t'tre à ce rapide retour que Brantôme éd. Je luv ai veu discourir tow fois de ce z'oyage et négociation ; mais il faisait beau l'en ouyr parler, et la peyne qu'il y eut; dont, entre antres particu- larité: Maurand, comme Pierre Gylli De topogr.

On sait 01 effet les scrupules et les préjugés religieux des mahonuHans sur ce point, et l'on compte les artistes qui, grâce à une faveur spéciale, ont pu rapporter du Levant des souvenirs graphiques. Emile Pi- cot, Th. Homolle ci Henri Oniont. Cependant les beaux des- sins du Musée britannique, reproduits par M.

Thuasne, ne paraissent pas avoir été exécutés à Constantinople ni par Bellini. En les rapprochant des fresques de l'appartement Borgia, M. Au haut de la porte il y a le port[r]ait d'un Empereur, d'une impératrice et de deux dames peintes à la mosaïque; ils semblent encore aussi nouveaux comme s'ils venaient d'estre faits. Scrrail, ii'eust été que sa religion deffend expressément d'avoir le portrait d'aucunes créatures. Poy chè in questa operetta sua s'impara De ogni scientia il più secreto pegno Et di Minerva la virtù preclara.

E sua fama più chiara Li rende il nome délia gran Regina Ch' ogni cossa mortal p6 far divina '. Et sa gloire est rendue plus éclatante par le nom de la grande Reine qui peut rendre divine toute chose mortelle.

Ma spinto dal comandamento di Vostra Cristianissima Maestà, per cui parte imposto fumi che questo Itinerario et viag- gio mio dovessi inviarli, non parendomi lecito cs- 1. Mais poussé par le commandement de Votre Majesté très chrétienne, de la part de qui il m'a été imposé de lui envoyer ce mien Itinéraire et voyage, comme il ne me paraissait pas permis de lui résister, j ai voulu, honteux et tremblant, lui obéir, me confiant non en mon récit, que je sais ne pouvoir m'apporter que blâme, mais en la magnanimité et grâce innée 6 DÉDICACE serli contumace, vergognoso e tremante ho voluto ubedirli, confidandomi non in esso, quai so se non biasmo potermi ' recare, ma in la magn[an]imità et innata gratia di Vostra Alteza, quai suole li ignoranti iscusar et le cosse rozze far nobili e gentilli, et quai Phebo le più oscure grotte illustrare.

Votre Majesté très chrétienne daignera donc accepter ce mien travail indigne avec cette bonté et politesse habituelle, qui a coutume d'ac- cueillir les humbles choses qui ont besoin de sa claire splendeur, — afin que la haute faveur dont il sera accompagné brise l'audace des calomniateurs; — et le lire parfois dans les trêves de ses hautes préoccupations.

De sorte que, outre qu'il recevra la récompense due, il s'ensuivra pour moi grâce infinie d'être en la mémoire de si grande Altesse, pour les succès heureux et prospères de laquelle je prierai et prie sans cesse le Dieu tout-puissant. Si id faciès, munus me grande dédisse piitaho, Sed muUo inajiis te retulisse luibi. Item idem autor ad lectoreîvi car[men] phal[eucium]. Ergo has gratus hahcto, amicc hrlor, jEqui cousuJc et hune meum lahorem Tu quicumquc Icges uovuui huiic libellum.

Hune quicumqm leges, o Icctor amice, lïbcllum, Gratus habe prompto quod tibi corde daiiius, Nam majora darem ni esset mihi curta siipellex. Sur ces épigrammes, ajoutées de seconde main, voy. Ecco, Magnifico signor mio, che sotto il chiaro scudo di V. Lasso perô tutto l'incarco di quanto biasmo ve ha da insultare a la S. Je laisse donc toute la charge du blâme qui en doit résulter, à Votre Seigneurie comme l'auteur de ce mien travail.

Or donc, que Votre Seigneurie avec son accoutumée prudence, adresse et art où elle est facilement sans égale, lui soit guide et escorte; et comme, en m'en donnant ordre au nom de Sa Majesté très chrétienne. Votre Seigneurie me fera, à moi son serviteur, très singulière grâce, et de manière indissoluble me liera pour jamais à son service. Credo molti de voi, d'inverno et state, Li Turchi, Siti, Tartari et Parti Et quel ch'io depingo visto et seti stati, Li murmuranti, prego, rifrenate.

Sempre hebi in me la mente talle: Narrar al vero quel ch'io scrivo Per non cascar in nulla oscura valle. Et si l'idioma mio et parlar qualle Non è italico o tosco vero, Escusatime ch'io sono Provenzalle ". J'ai toujours eu en moi intention telle: Et si mon idiome et parler, tel qu'il est, n'est pas véritable italien ou toscan, excusez-moi, car je suis Provençal- ALI LETTORl Lettori carissimi, forzi ve parrà io habia falito, dicendo haverc ritratto al naturale le cita, vile et porti per noi vedutc in questo nostro viagio, et questo perché non le vedeti sinon d'iina parte.

Haveti a in- tendere che passando le nostre galère apresso da alcune de le ditte et non prehendendo noi terra, quelle ho ritratte como ne se mostravano [et] se vedeno di la parte dil mare, et in segno di quello ho disignato le galère che li passano apresso a la vella.

Quelle cita, ville, casteli et horti, ove siamo des- sesi in tera et stati per rifrescamenti hô a riposarse, vi o dcsignato le galère che stano a seco. La cita di Constantinopoli se sarebe ritrata, ma non che se fose possuto vedere il de dentro, perche è longa et fatta in forma d'isquina d'asino et pendentc di la parte dil mare et anchora di la parte di Fera sive dil porto; et volendola ritrare como sta al naturale, me sarebe stato nessesario essere asseso soppra d'una torrichiola de meschita o altro loco alto e eminente per vederla apieno; quel che me era inpos- AUX LECTEURS Très chers lecteurs, peut-être vous paraîtra-t-il que j'aie failli en disant que j'ai portrait au naturel les cités, villes et ports vues par nous en ce nôtre voyage, et cela parce que vous ne le voyez que d'un côté.

Vous devez entendre que, nos galères passant auprès de quelques-unes de ces villes sans que nous prissions terre, je les ai portraites comme elles se montraient et se voient du côté de la mer ; et pour l'indiquer, j'ai dessiné les galères qui passent auprès d'elles à la voile.

Pour les autres cités, villes, châteaux et jardins où nous sommes descendus à terre et où nous avons été pour nous ravitailler ou nous reposer, j'y ai dessiné les galères tirées à sec.

La ville de Constantinople aurait pu être portraite, mais sans que l'on en pût voir l'intérieur parce qu'elle est longue et faite en forme d'échiné d'âne, pendante du côté de la mer et aussi du côté de Péra ou du port.

Si j'avais voulu la portraire comme elle est au na- turel, il m'eût été nécessaire d'être monté sur une tourelle de mosquée ou autre Heu haut et éminent pour la voir à plein ; et cela m'était impossible à cause i8 AUX LECTEURS sibile, per la grande suspisione chc hanno li Turchi soppra li Cristiani, et maxime vedendoli andare per Constantinopoli risguardando hô contrafacendo al- CLina antichità, como di sopra ho ditto nela descrip- tione ch'io [o] fato de THiprodomo.

Como vedeti nel capitolo di Const[ant]inopoli, l'o retiratta como se mostra di la parte venendo di Marmora. Li merca- danti che vi stano il giorno poteno traficare per Cons- tantinopoli, ma venendo la notte, convene che se retirino in Pera, si non che habiano una licentia del cadi, et non obstante quella licentia, si fusero trovati di notte, chai hora che fuse, sarebeno hô morti hô fatti eschiavi.

Et questo [sia ditto] per satisfattion vostra '. Et per darve a cognoscere quelle che habiamo vedute apresso di loro con le galère pas- sando senza essere diss[es]i in tera, ho depinto le galère que passano apresso talle isole, porti, cita, che vano a la vêla, et ove nov siamo dessesi per rifrescamenti hô estati, ho depento le galère a seco che stano ne li porti.

Comme vous le voyez dans le. Les marchands qui y sont le jour peuvent trafiquer par Constantinople ; mais quand vient la nuit, il faut qu'ils se retirent à Péra, à moins d'avoir une licence du cadi ; et malgré cette licence, s'ils étaient rencon- trés de nuit, à quelque heure que ce fût, ils seraient ou tués ou faits esclaves.

Que cela soit dit pour votre satisfaction. Et pour vous faire connaître celles que nous avons vues en passant près d'elles sur les galères sans être descendus à terre, j'ai dépeint les ga- lères qui passent près de ces îles, ports et cités, allant à la voile ; pour celles où nous sommes descendus pour nous ravitailler et où nous avons été, j'ai dépeint les galères à sec qui se tiennent dans les ports.

Ce titre, qui n'existe pas dans le manuscrit, est tiré de la dédicace à Catherine de Médicis et de la souscription de Maurand. Ce titre de chapitre est emprunté à une première rédaction de Maurand, qui a été biffée par lui et que l'on trouvera ci-dessous, à V Appendice IV.

Charrière, Ncgociations de la France dans le Levant, t. Blessé dans le coup de main de Nice, il fut fait prisonnier par Doria et emmené à Gênes, où il mourut quelques jours plus tard. Il commandait une des quatre galères qui tentèrent le malheureux coup de main sur le château de Nice, le 16 juin 1 ilnd. Le 10 décembre , François I" mande de Fontainebleau au Parlement de Paris de faire délivrer à Pierre d'Aulx, chevalier de Saint- Jean de Jérusalem, capitaine général des galères de Normandie, des prison- niers pour servir de forçats et naviguer sur lesdites galères Catal.

Qiiello inteso, me vene uno grande desiderio e volumtà, venendo la commo- dità, di andare vedere Cons[tan]tinopoK. Stando io in questa volumtà, nel il signor Bassan Barbarossa, mandato dal Gran Segnore, ve- nete in favorc di Franza contra de Nizza in Provenza; et l'anno sequente, habiando invernado nel porto di Tolone con tuta l'armata, si partite di quelo per ri- tornarsene in ConSjtamtinopoli '. Et ali 23 di magio, venete al porto de Santa Margarita, propinqua a la santissima insula di Lirino, a mezo miglio da mezo giorno, et da tramontana a doe miglia a la vila de Canois.

In questa insula di Santa Margarita, chiamata da Plinio Lero ', vi sono belisime antichità. Den- tro di quela vi sono tutti li menbri et edificii riquesti in uno bello et grande monastero, ove sonno le 1.

La Martinière, Grand Dict. Lorsqu'elles furent de retour, comme je conversais avec quelques Antibois et un mien frère qui avaient fait le voyage du pays de Levant et de Constantinople, [je leur demandai] s'il y avait là autant de choses que j'en avais lu dans les histoires ; [mon frère] me répondit qu'il y avait plus qu'il n'était écrit, et en particulier il me parla de l'admirable édi- fice de Sainte-Sophie.

A ce discours, il me vint grand désir et volonté, si l'occasion s'en présentait, d'aller voir Constantinople. J'étais en cette volonté, en , lorsque le sei- gneur Bassa Barberousse, envoyé par le Grand Sei- gneur, vint en faveur de la France contre Nice en Provence; et, l'année suivante, après avoir hiverné dans le port de Toulon avec toute la flotte, il en par- tit pour s'en retournera Constantinople.

Le 23 mai, il arriva au port de l'île Sainte-Marguerite, proche de la très sainte île de Lérins, à un demi mille au Midi, et au N. En cette île de Sainte-Marguerite, appelée par Pline Lero, il y a de très belles antiquités. È estata consecrata del sangue de martire, morti da li Macometani col suo abbate Santo Porcario '. Vi stano 18 monaci, eseptto li conversi et servitori sonno in numéro Saint Honorât, mort sur le siège cpiscopal d'Arles le 15 janvier , fut, d'après la tradition, non pas le premier, mais le second abbé de Lérins où il succéda à saint Caprais Gallia Christ.

Peu après sa mort, on construisit près de son tombeau, au cimetière des Alis- camps, une église qui reçut son nom ; mais ses restes furent transférés à Lé- rins vers Jhid. Sur le massacre de saint Porchaire et de ses moines par les Sarrasins, voy. Tout ce passage, depuis In Lcrino, a été ajouté dans la marge.

Sur le nombre des vaisseaux de la flotte turque, voy. C'est le capitaine turc que Polin, dans une lettre au Roi, datée de Tou- lon, 24 mai? Elle a été consacrée par le sang de mar- tyrs, mis à mort par les Mahométans avec leur abbé saint Porchaire. Il y a là 1 8 moines, hors les convers et serviteurs qui sont au nombre de Le seigneur Bassa Barberousse était arrivé au port de Sainte-Marguerite avec voiles latines et 3 nefs.

Son nom se retrouve fréquemment dans les histoires et les correspondances du temps. C'est peut-être le même personnage qui est désigné dans la lettre d'A. Schefer restitue la forme véri- table, Kiahya lieutenant, suppléant. Les sandjaks sont les lieutenants des lieutenants généraux du sultan. Giafîer ou Jaffer Aga servit d'intermédiaire entre Barberousse et Polin pendant toute la durée du séjour des Turcs en Provence.

Il savait l'italien, comme le prouvent les pièces du procès de Polin citées dans V Lit réduction , d'après le vol.

Voici ce que dit Braxtôme éd. Depuis, ceste mode a continué, qui est bien meilleure que l'autre vieille, qu'on a laissé il v a longtemps par tout le Levant Ceste gallère Rcalle que je dvs fut si bien faicte et commandée par le brave gênerai, qu'elle a duré et servy d'ordinaire plus de trente ans, encor qu'ell' eust eu un tour de raings soubz feu M. Le conte de Rais [Charles de Gondi] l'acheta despuys, et dure encores.

Elle servit de generalle luy vivant, et rendit à M. Outre ceste suffisance, il estoit très honnorable, ma- gnifique, splandide, grand despensier en sa charge, très libéral et trop, car il est mort pauvre, encor qu'il eust faict de beaux butins en son temps ; mais il despensoit tout, tant il estoit magnifique. Le récit du combat naval livré aux Anglais par Polin, le 15 août , avait été écrit par Jean Moret, capitaine de la galère Saint-Pierre. Le Laboureur, dans ses Additions aux Mémoires de Castelnau t.

C'était le frère de Piero Strozzi. Il y vint en sa compagnie Mgr Leone Strozzi, grand prieur de Capoue, avec ses trois galères, dont la pre- mière était sa capitane; la seconde, sa patronne, appelée éloae magnifique: Havea il signor Ambasciatore in sua compagnia molti capitani et gentilhomini. Li primi sonno questi: Il y a des quittances signées de lui et , dans les Pièces Orig. Emile Picot, Revue des Bibliotlièqiies, t. Guidetta ; le nom du capitaine, d'ailleurs in- connu, devait être Guidetto ou Guidotto.

Peut-être pourrait-on l'identifier avec le capitaine toscan Guidotto Pazaglia, dont parlent Adriani, Storie fior. On trouve déjà la mention d'une nef de Raguse, peut-être la même, dans une lettre de Lodovico Pasqualio à Trifon Draghi, datée du 3 sep- tembre et comprise dans la correspondance relative au siège de Cattaro Dalmatie.

Pasqualio écrit que Barberousse avait été informé des excellentes dispositions et des fortes résolutions prises par le provéditeur vénitien Giovan- matteo Bembo, le neveu du cardinal ; que Bembo, de son côté, était d'heure en heure si bien avisé de ce qui se passait sur la galère de Barberousse, que le Bassa ne pouvait cracher sputare sans que le provéditeur le sût, et qu'entre autres il avait fait engager un franciscain vénitien comme rameur sur une frégate de Raguse qui était avec Barberousse: Francesco, s'acconcio per galeotto sopra iiiia fregata Ragusea, che era con Barbarossa.

Les premiers sont ceux-ci: Lcttcrc di Priiicipi, éd. Le talent des Ragusains pour la construction des navires était fameux au xyi"-' siècle. Voici les renseignements que contient sur ce personnage le vo- lume 79 du Cabinet de d'Hoiier, à la Bibliothèque nationale dossier Castellane, fol. Ilespousa en premières nopces Anne de Tournon, et en secondes nopces Lucrèce de Grimauld [Grimaldi] dont il eut une seulle fille. YInventaire des Archives communales de Toulon , in-4 , p.

Comme l'a justement observé M. Selon le comte d'Allard Escalin Il mourut, en août , à l'abbaye de Cruas qu'il tenait en commende. Sur Gabriel de Luetz, baron et seigneur d'Aramon et de Valabrègues,.

Schefer au Voyage déjà cité. Ce fut lui que le capitaine Polin laissa comme résident auprès de la Porte, lorsqu'il revint en France, après avoir accompagné en Orient la flotte de Barberousse. En , il revint à Constantinople en qualité d'ambassadeur; c'est de ce second voyage que Jean Chesneau nous a laissé le récit réimprimé par M. Schefer dans la présente Collection.

Tausserat-Radel , in-8, p. On sait le rôle important que joua un autre Frangipani, Cristoforo, en Hongrie. Ce nom est certainement altéré. Il est nommé dans l'Inventaire des pièces produites par Polin lors de son procès, au cours des explications qu'il donne sur la remise à Barberousse de la contribution de ducats fournie par le Comtat Venaissin: Jacopo Nardi, Istoric ai Fircnie éd.

Gelli, , in , t. Les biographes de ce célèbre médecin anglais semblent avoir tota- lement ignoré le voyage qu'il fit à Constantinople avec Polin. Voici ce que dit de lui le Dictionary of Kational Biography, t. XXVI , p. Caius l'appelle bon et savant homme. Il est mentionné en termes élogieux par Bassiano Lando de Plai- sance dans son Anatomia, , t. XI, , avec référence à une remarque qui est loin d'être profonde et qui lui est attribuée sur les fonc- tions du mésentère.

Lando ajoute que Hill écrivit sur Galien, mais on ne sait pas si ce travail existe encore. Il mourut le 22 décembre et fut enseveli dans l'église Saint- Alban, Wood-Street.

Sa veuve lui survécut jusqu'au 31 mai C, l'auteur de cet article, renvoie aux ouvrages suivants: Bliss , I, ; Baie, De Script, cent. Vedendo io chc l'oportunità se presentava in 1. Frère Giraut est désigné dans la première rédaction du début de cet Itinéraire cf.

Malgré ces indications, je ne puis donner aucun renseigne- ment certain sur ce personnage. Cette identification paraît confirmée par la mention suivante contenue dans le ms.

Je ne saurais le dire. De la grande famille florentine de ce nom. XXXIV , p. C'était sans doute un Italien. Maurand avait d'abord écrit Cesare. Chastelet, contrôleur, frère Giraud, lieu- tenant de M. Voyant que l'occasion se présentait de pouvoir maison de France, t. Il mourut en l'aage de vingt deux ans, au Port-Hercule, quelques six ou sept jours avant M.

J'ai veu fort louer ce jeune homme à M. Lalanne ajoute en note: Voyez Imhof, Généalogie viginti iUustriiiin in Italia fainiliaruni, , in-fol. Maurand a écrit Bagio sans doute par confusion avec Biagio, Biaise , puis Bachio, qui est la traduction de la forme française Basche et. Mais la véritable forme toscane est Baccio, diminutif de Bartolonimeo. Montato adonche nel porto de l'insula di Santa Margarita in su la galera Rialc, soppra di la quale andava il signor Am- basciatore, che fu ali 23 di magio del , il giorno sequente, il 24 del ditto, a le doe hore de matin, invocato il divino adjuto, al mare se fidamo, et ca- lato li remi, certe galeote Turchesche che erano andate inanti per avantiguardia, discopriteno 20 ga- lère di Janetino Doria ' nel golpho di Rochabruna.

Questa Rochabruna é una vila subdita al signor de Monego ' et contigua a una altra vila, anchora sub- dita al ditto signore, chiamata Mentone, ove il ditto signor vi ha uno belissimo castello.

Sur la mission et les courses de Giannettino Doria, neveu et fils adoptif d'André, en 1 , voyez Gioffredo, ouvr. On sait que Giannettino fut victime de la conspiration du comte Gio- vanni Luigi Fieschi, comte de Lavagna, en janvier Le prince de Monaco était alors Honoré le"" Grimaldi , qui combattit contre les Turcs à Tunis en et à Lépante en 15 Le monastère de Lérins possédait très anciennement des terres dans le val de Carnolese, près de Menton. L'abbaye de Saint-Honorat de Lérins avait été envahie par des moines de diverses nationalités, surtout des Italiens.

Le Catalogue des actes de Fran- çois I" i. Je montai donc, dans le port de l'île de Sainte-Marguerite, à bord de la galère Rcale, sur laquelle allait M. Le jour suivant, 24 dudit mois, à deux heures du matin, après avoir invoqué l'aide de Dieu, nous nous confiâmes à la mer; et ayant baissé les rames, certaines galiotes turques, qui étaient allées en avant comme avant-garde, découvrirent vingt galères de Giannettino Doria dans le golfe de Roquebrune.

Roquebrune est une ville sujette du seigneur de Monaco et voisine d'une autre ville, également sou- mise audit seigneur, appelée Menton, où ledit sei- gneur a un très beau château, situé près de la mer. Il y a là le cap d'Ail, où se trouve un petit monastère de Franciscains réformés, appelé Notre- Dame de Carnolese. Là est enseveli le corps de frère Thomas l'Esclavon, qui, il y a cinquante ans, pré- Sainte-Justine de Padoue et aux autres moines étrangers de quitter l'abbaye de Saint-Honorat.

Hungarum] in sua ad Lugdunenses epis- tola. Fuit valde charus Clementi Septimo summo Pontifici. Dans le LihcUus âc potcstatc stiimiii poutifich edittis a fratre Thowa lUyrico, viinorita, verhi Dei precone famalissimo et apos- tolico, qui intitulatur Clipcus status Papalis Turin, , in La suscription de la lettre suivante, adressée à l'évêque de Valence, abbé de Saint-Michel-Archange en Piémont, est ainsi conçue: Dccasticon in opcris comcndationcin.

Ignotus latuit Thomas non vile minorum Mancipiuni cuius nunc sua fama micat. Excudit varium sermonibus arte diserta Hic opus: Nunc aliud Papx clarum quo summa potestas Pingitur: Arguit et mores hominum ritusque nefandos, Crimina: Pro quo debentur laudes et gratia summa Illyrico patri, qui dcdit istud opus. On rencontre des renseignements du même genre dans un autre ouvrage DE JÉRÔME MAURAND 39 chant par esprit de prophétie, prédit beaucoup de choses futures, dont nous voyons de nos jours et éprouvons pkisieurs, et entre autres la ruine du pays de France par les hérétiques, les très grandes disettes, le manque de justice, le peu de charité pour le pro- chain, l'honneur non rendu aux pères et aux mères, et peu ou point de révérence portée à Dieu, à son ïnthulc: De Bello contra Turchas est consacré à la réfutation de cette phrase de Luther: CLii vo, frère Thomas s'écrie: Leonardo Aliberti et datée de Turin, 30 avril , fournit d'intéressants détails sur la collaboration du disciple: Thonia;, quas Canoys [Cannes] in palatio R.

Qiiesto predicando diceva ancora che sarcbe il principio de la ruina de la casa Ottomana nel ' et ali 74 quasi aruinata dil tutto. Qiiesto ho udito ' dire a lui predicando nel claustro del monastero Lerincnse nel '. Visto che hcbeno le nostre galeote le ditte galère, feseno segno con uno colpo di canon a l'armata, et tutta l'armata subito fece vêla adosso de le 20 galère, et li dessimo la cassa fine soppra dil capo di Santo Remo, et li furono de le nostre galère tanto all'horo p[r]esso a 2 migiie; ma soppragiongiendo la notte ne le fesse lassare, et l'armata se ne tornô nel porto de Vilafrancha.

Thomas l'Illvrien aurait donc prédit la victoire de la flotte chrcticnnc sur les Turcs dans le golfe de Lépante 7 octobre 15 Ye , ne contient pas la prédiction signalée par Maurand. Le manuscrit porte Oiwslo ha udito, ce qui ne donne aucun sens. Ce frère, dans ses prédica- tions, disait encore que l'année 1 5 7 1 serait le com- mencement de la ruine de la maison Ottomane, et qu'en 1 5 74 elle serait presque entièrement ruinée.

Je lui ai entendu dire cela quand il prêchait dans le cloître du monastère de Lérins, en 1 5 Dés que les galiotes eurent aperçu lesdites galères, elles avertirent la flotte d'un coup de canon, et toute la flotte fit aussitôt voile à la rencontre des vingt galères, cà qui nous donucâmes la chasse jusqu'à la hauteur du cap de San Remo; certaines de nos galères les approchèrent à deux milles. Mais la nuit survenant nous les fit abandonner, et la flotte s'en retourna dans le port de Villefi'anche.

Le 26 dudit mois, à 8 heures, toute la flotte par- tit du port de Villefianche, et étant à un mille au large, la galère du sieur Bassa tira la première toute son artillerie et arquebuse[rie], et ensuite, successive- ment, toute la flotte [en fit autant], ce qui était chose belle à voir. En bas du fol.

Vado ou Vai, entre le cap de ce nom et Savone. Avendo [Barbarossa] con poco travaglio di vento contrario passato Monaco, e ricevuti doni daUa Signoria di Genova, passato oltre senza aver fatto danno alcuno a' Genovesi, si ricolse nel golfo délia Spezia. C'est là le premier témoignage de la terreur qui s'était répandue sur la côte d'Italie à la nouvelle du passage de Barberousse.

On en trouvera beaucoup d'autres au cours de la relation de ce voyage dans la Méditerranée. Da qui sia stata edificata dove è al pré- sente et qui li habia datto il nome, fin al présente saper non possiamo, Questa cita non sollo di abondantia et nobilità di citadini, ma ancho de mercadanti et mercantie, che quivi d'ogni parte dil mondo correno, è nobilissima 1. Maurand a dessiné de Savone une assez jolie vue qu'il a coloriée et dont on trouvera la reproduction à la fin du présent volume, pi.

En réalité, Savo, et non Savona: La cause de cette différence est qu'un roi nommé Magon, qui régnait au royaume d'Afrique, ayant pris et ruiné la cité de Gênes, après l'avoir res- taurée, s'en alla, prit et ruina la cité de Savone, qui en ce temps était construite où est aujourd'hui le port de Vado, lieu anciennement appelé Sabhatiis vadis. Par qui a-t-elle été édifiée où elle est aujourd'hui et qui lui a donné son nom? Jusqu'à pré- sent nous n'avons pu le savoir.

Cette cité, non seulement par le nombre et la noblesse des citoyens, mais encore des marchands et des marchandises qui y viennent de toutes les par- 3. Mêla, 2, 72 éd. Cette phrase a été ajoutée dans la marge par Maurand lui-même. Quivi é la scala de ogni mercantia di Piemonte. Havea questa cita belissime mure e porto ad JLidicio mio più bcUo et galante che non é quelo di la cita di Genoa; ma nel ', avendo in lei guarnisone di fantarie al nome dil Cristianissimo Re di Francia Fransisco primo di questo nome, al pré- sente régnante, fu presa, cassiati li Franziosi da Geno- vessi, li qualli arruinorono noin] sollo le mure et bastioni fatti per li Franziosi, ma anchora il belis- simo porto guastorono '.

Pour diriger le mouvement commercial vers Gênes. C'est un très grand dommage que les Génois le laissent gâter et remplir tout exprès comme ils font, afin d'ôter tout commerce à la ville de Savone et de le transférer entièrement à celle de Gènes. Clément, L'Italie en lôji. C'est là qu'est l'escale de toutes les marchandises de Piémont.

Cette cité avait de très beaux murs et un port qui, à mon avis, était plus beau et plus galant que n'est celui de la cité de Gênes; mais, en , ayant une garnison de gens de pied au nom du très chrétien roi de France François, premier de ce nom, à présent régnant, elle fut prise.

Les Français furent chassés par les Génois, qui ruinèrent non seulement les murs et les bastions faits par les Français, mais détruisirent encore le très beau port. Elle a été ennoblie par trois de ses fils qui furent souverains pontifes, d'abord Innocent II, puis Sixte IV, très savant homme, qui, non content d'élever en dignité ses parents, agrandit encore la république de Savone; le troisième fut Jules II, homme vraiment très digne d'immortelle louange; mais comme ses vertus et actions sont pour le monde aussi claires que la lumière de midi, je m'en tais.

Cette cité a ensuite été sous la domination non seulement de Louis XII, roi de France, mais aussi sous celle de François F'" régnant ; aujourd'hui, elle est sujette de la commune de Gênes et tenue par elle.

Innocent II était né à Rome. Federico Patetta, Nota sopra alciini viss. Ali 3 1 di magio, a mezo giorno, l'armata partite di Vac et se misse in alto mare. Causset ou calcct ital. Le 3 1 mai, à midi, la flotte partit de Vado et gagna la haute mer. Le premier du mois de juin, la flotte étant en haute mer, où l'on ne voyait rien autre que le ciel et l'eau, vers deux heures de la nuit, s'éleva une tempête avec très grosse mer et vent du S. Et en cet état vinrent sur le calcet du mcât de notre capitane une lumière appelée Saint-Nicolas, et une autre, que les mariniers nomment Sainte-Claire, sur la tige du gnaient le feu Saint-Elme.

L'armata passô infra la Gor- gona et Cabraira. La Gorgona a noy stava per levante et siroco, et la Cabraira et Corsiga per mezi giorni et labequi cussi l 1. Il semble, d'après le texte de Maurand, que cet objet ait été, comme la cornette, une marque de distinction des bâtiments de guerre montés par des capitaines de vaisseau commandant une division navale.

Le gaillardet paraît donc, sur la Rcah', avoir été arboré, non sur le mât lui- même, mais sur la vergue. Autre nom du feu Saint-Elme. Un demi-quart d'heure après, le feu Saint-Elme apparut sur notre grand mat, puis sur le trinquet. Ce mauvais temps dura quatre heures et jeta la flotte qui d'un côté qui d'un autre ; et sur ces entrefaites fut prise par Barberousse une nef marseil- laise, chargée d'alun, où l'on ne trouva personne. Le 2 juin, ci l'aurore, la mer fut tranquille et calmée, et vers cinq heures après midi, nous découvrîmes le Monte-Negro à l'E.

Le 30 juin, à deux heures du matin, comme nous étions à un mille environ de la Gor- gona, nous découvrîmes l'île d'Elbe et la Corse à 50 milles. La flotte passa entre la Gorgona et Ca- praia. On distinguait le triiich'tto di proda, mât de trinquet, mât de misaine, du trinchctto di gablna, mât et voile de hune.

C'est probablement du pre- mier qu'il s'agit ici. Non loin et un peu au sud de Livourne. Ile de l'Archipel Toscan, à peu près à mi-chemin entre le golfe de la Spezia et l'île d'Elbe, vis-à-vis de Piombino.

Cette île, aujourd'hui nommée Capraja, est beaucoup plus grande que la Gorgona, dont elle est éloignée de 8 lieues marines environ.

Ici se trouve dans le ms. CAPITULO IV E ' cicntro nel'insula ala montagna miglic 4, in sima d'un monte, e é bêla cosa e deletevolle a vedcre, il quai monte è tuto di calamita perché è una preda di color d'argento di grandessa d'un sforsier '. Subito che li aprossimassemo le nostre spade a doi palmi, se le tirô, che parse una man, et cussi forte se le ténia che era cossa mirabile. Ricolta che noy avessimo la preda di la calamita negra, andassemo, il signor di Rodon et doy altri con noy, et una guida del'insula, a la calamita biancha, la qualle è distante di la negra I.

Ici manque un feuillet commencement du chapitre iv , qui contenait le récit de la descente de Barberousse, dans l'île d'Elbe. Barberousse, dit Adriani [Istoria, éd. L'hiver précédent, des négocia- tions avaient été ouvertes à cet effet; mais rien n'avait été conclu.

Le sei- gneur de Piombino demanda qu'en échange de son prisonnier, on lui ren- dît tous les esclaves et prisonniers de ses États qui se trouveraient soit sur la flotte, soit en Turquie, et, qu'en outre, Barberousse prît l'engagement, au nom du Sultan, de ne plus attaquer l'État de Piombino. Barberousse y consentit, rendit environ vingt-sept esclaves qui se trouvaient sur les ga- lères.

L'enfant fut alors remis aux Turcs. Lorsqu'il monta à bord, ceux-ci le reçurent avec une extrême allégresse qui se manifesta par des cris perçants et des salves de toute leur artillerie.

Bernardo Segni [Storic fior. Aussitôt que nous en approchâmes nos épées à la distance de deux palmes, elle les tira à elle de sorte qu'on eût dit une main, et si fort elle les tenait que c'était chose admirable. Quand nous eûmes recueilli la pierre de l'aimant noir, nous allâmes, le sieur de Rodon et deux répondit que l'enfant avait été baptisé et que les prêtres affirmaient que l'on ne pouvait le livrer sans sacrilège.

Voici, en résumé, ce que dit de cette mine A. Les deux pointes par lesquelles se termine le cap du côté de la mer s'appellent la Pointe noire et la Pointe blanche.

La mine en a à peine été déflorée par quelques fouilles exécutées dans la couche supérieure, où se voit une très vaste tranchée, d'où l'on a extrait, à divers intervalles, une certaine quantité de minerai, consistant pour la plus grande partie en fer oxydé plus ou moins magnétique, mêlé pourtant à beaucoup de peroxyde anhydre ou d'oligiste compact.

Dans les recueils du Cabinet des titres de la Bibliothèque nationale je ne trouve Cabinet de d'Hozier, vol. S'agit-il ici de ce personnage? Colta che avessimo la calamita biancha con gran- dissima fatiga, ritornandose a l'armata, inanti le porte di Cappolievre ', trovassemo parechii insulani, li qualli me diceno, che dove aviamo presa la calamita biancha, un mczo miglio più basso apresso al mare, vi era la minera dila marchisita d'oro '.

Qiiesto intesso me donô desiderio de ritornarvi una altra volta, et questo fatto averia, si la subita partenza dil'armata non fuse stata. Ali 10 adoncha di zugno, l'armata partite di Porto Longo ' et fece vella per sirochi. Lorsque nous eûmes recueilli l'aimant blanc avec très grand peine, en nous en retournant à la flotte, devant les portes de Capoliveri, nous rencon- trâmes plusieurs insulaires, qui me dirent qu'à un demi mille plus bas que l'endroit où nous avions pris l'ai- mant blanc, prés de la mer, se trouvait la mine de pyrite d'or.

Ce renseignement me donna le désir d'y retourner une autre fois, et je l'aurais fait si la flotte ne fût subitement partie. Quand nous fûmes arrivés dans notre Rêak, je donnai une partie des pierres re- cueillies à mon illustre seigneur, qui les eut fort à plai- sir et à gré. Le 10 de juin donc, la flotte partit de Porto Lon- gone et fit voile par le S.

Nous avions l'île de Monte Cristo au S. Sur Porto Longone, voy. L'île granitique de Monte Cristo, dans l'Archipel toscan, se trouve entre la Corse et la Toscane, à 50 kilomètres au sud de l'île d'Elbe. A 12 kilomètres au sud-ouest de l'île d'Elbe. Grande île qui se trouve à 17 kilomètres à l'Ouest de Monte Argen- tario province de Grosseto.

Ici se trouve fol. In quelli giorni che l'armata stava al Porto Longo, cioé ah 9 del ditto, lui se partite e andô à Talamon ', castello asai forte in terra ferma, sub- ditto di la Signoria di Siena. Gionto a Talamon che fu Sala Rais, il 10 dil ditto, a la diana, prese la terra, et non vi ritrovando persona, perche l'habitanti erano fugitti chi a Monti i ano ' e qui a Siena, vi fece metere il focho.

Dentro dil castello, il qualle é asai forte, vi erano anchora de più fortificati fra sol- dati et homini di Talamone in numéro Messo il focho a la terra. Sala Rais messe le guardie atorno al castello, a quello mcdesimo giorno, cioé ali 10 di zugno, a hore 5 dapoy mezo giorno. Il signor Bassan Barbarossa co n l resto di l'armata gionse a Talamon, et subito venero da sua Signoria doy del castelo, un capitanio chiamato Meo ' et uno altro con lui, et I.

Talamone, qui fait aujourd'hui partie de la commune d'Orbetello, est situé au sud-ouest de cette commune, et au nord du Monte Argentario. En ces jours où la flotte mouillait à Porto Longone, c'est-à-dire le 9 dudit mois [de juin], Salah Rais partit et alla à Talamone, très fort château en terre ferme, soumis à la seigneurie de Sienne.

Une fois arrivé à Tala- mone, le 10 dudit mois, à la diane, Salah descendit à terre, et n'y rencontrant personne, parce que les habi- tants avaient fui qui à Montiano et qui à Sienne, il y fit mettre le feu. Dans le château, qui est très fort, il y avait encore, des plus fortifiés, hommes, tant en soldats qu'en habitants de Talamone.

Le feu mis au pays, Salah Rais plaça des gardes autour du châ- teau, ce même jour, c'est-à-dire le 10 juin, à cinq heures de l'après-midi. Le seigneur Bassa Barbe- 2.

Montiano, fraction de la commune de Magliano province de Gros- seto. Ce capitaine Mei un nom bien toscan n'est pas nommé par Adriani qui dit cependant que Barberousse fit à Talamone 90 prisonniers emiron et laissa libres le châtelain et le capitaine du château. La notte sopragiongendo fece lasiar il tirar aie galère. Circa la meza notte, quelli dil castello se messino a insir per una bonbardera ', et de aquelli che fasevano la gardia atorno ne fureno presi 17, li qualli subito furono messi a la cadena ".

Ali 1 1 di zugno, nel far de giorno, il castello se rendite a descretione dil signor Barbarossa, et tuti quelli che se trovorono dentro, qualli erano in nu- méro , fureno prezi et messi a la cadena.

Li colpi de canon che tirorono le galère, amassarono dentro dil castello di Talamon homini 4. Et quando Sala 1.

Selon Segni Storîe fior. Après le départ du capitaine Meo et de son compagnon, le seigneur Bassa ordonna de tourner la proue contre le château à certaines galères, qui tirèrent contre ledit château 3 1 coups de canon, et ceux qui étaient dedans ne se défendirent pas même par un coup d'arquebuse. La nuit survenant fit cesser le tir des galères.

Vers la mi-nuit, les gens du château se mirent à sortir par une bombardière, et ceux qui faisaient la garde autour dudit château en prirent 17, qui furent aussi- tôt mis à la chaîne. Le 1 1 juin, à la pointe du jour, le château se ren- dit à la discrétion du seigneur Barberousse, et tous ceux qui se trouvèrent dedans, au nombre de , furent pris et mis à la chaîne.

Les coups de canon tirés par les galères tuèrent quatre hommes dans le château de Talamone. Stando l'armata atorno a Tlialamone, se partitero Turchi in numéro et andorono a uno castello a la montagna, il quallc preseno, et ne menorono pa- recchi homini et donne, pute et putini ischiavi a le galère.

Thalamone é fatto cussi '. Ici manque au moins un feuillet, qui contenait le croquis à la plume de Talamone et chapitre VI et commencement du chapitre VII le récit de l'affaire d'Orbetello. Le duc leur envoya Stefano Colonna avec 4, gens de pied de ses ordon- nances, qui arrivèrent lorsque Barberousse était déjà entré de vive force à Portercole; don Giovanni de Luna n'était arrivé que pour voir brûler cette place et s'était retiré à Orbetello, d'où il pensa s'enfuir, en voyant les janis- saires débarqués avec leur artillerie, et il aurait laissé la ville en proie aux janissaires, si le renfort du duc et la cavalerie de Chiappino Vitelli ne fussent survenus.

Ceux-ci forcèrent à la retraite les Turcs et les gens du prieur de Capoue, qui encourageait vivement les Turcs à s'emparer de cette place très forte. Mais Barberousse avait hâte de regagner Constantinople. La flotte étant autour de Talamone, les Turcs par- tirent au nombre de et allèrent à un château situé dans la montagne, qu'ils prirent ; ils en emmenèrent sur les galères, comme esclaves, plusieurs hommes et femmes, petites filles et petits garçons.

Ad esempio, accanto a una donna con il volto picchiato, il testo diceva: I suoli sono calcarei, a tessitura media, pietrosi e debolmente alcalini soprattutto negli orizzonti superficiali. La grossesse de sa mère, Marianne, a donné lieu à des problèmes lors de l'accouchement. Les chiffres qui ont circulé. Passy sur Marne France. Biennale Internationale des poètes en Val-de-Marne, p 72, Novembre Hartmut Andryczuk Digital images: My perfect Happiness, Chat Love.

I rapporti si intrecciano fra due donne, figli e mariti e l'esterno. Tu es l'impact du. Perché gli uomini insistono a voler sapere certi dettagli? Ci sono essenzialmente due modi di fare questo lavoro: Je vis avec mon fils de 15ans, MES 2 chat et mon chien.

Francia 50 euro donne press taxi Provinciale Briantea tra Curno e Spesso le donne sono costrette ad abortire dai racket. Annunci trans Karlsruhe, le più intriganti e trasgressive nella tua città. Foto reali, selfie, video e contatti. Entra e scoprile tutte! Riprova o seleziona dalla lista. Sono qui per Fare amicizia; Chattare; Trovare l'amore. Chattinggirls è la migliore donna Haute-Marne chat. Gruppi di donne si sono lamentati in passato del contenuto misogino di Marne Levine, vice presidente del Global Public Policy del social network, ha dichiarato in un post su Facebook Safety: La scrittura nelle chat lines.

Universitè de Marne-la-Vallée Pag. En there almost certainly the same layout and design. Nur noch zwei Prozent des Datenverkehrs in. Les Taxis de la Marne Dalla parte delle Goblinesse: Gobliness Power, il potere alle donne.

Fu fatto prigione anche gran numero di donne e fanciulli, e consegnati in Nantes al tribunale rivoluzionario. Chouans da chat-huavu barbagiannr.

video x français escorte villefranche

Que te giova dar la morte a qui se more? Dessin d'une jeninie peu vêtue et d'une sorte de citadelle. Quatre feuillets au moins manquent dans le manus- crit et ont dû être eidevés à cause des dessins qui y figuraient. La plu- part sont naturellei]ient de la nuiin de Maurand lui-même. D'autres, tracées d'une petite et nette écriture, sont toutes relatives à la géographie ancienne fol. D'autres encore, qui contiennent des correc- tions de langue et de style fol. Ou peut-être de Sorkoiie, comme Va conjecturé M.

Il faut rappeler ici brièvement les circonstances dans lesquelles cette flotte considérable était venue sur les côtes de France. En réalité, comme l'a bien remarqué le P. L'empereur, de son côté, irrité de n'avoir pu, donner le change au Roi, prononçait, en avril ijj6, à Rome, en plein consistoire, devant les envoyés du Roi, Charles Hémard de Denouville, évcque de Mâcon, Claude Dodieu et fean Du Bellay, un violent réquisitoire contre la politique française. Le traité de commerce avait été seul publié; la convention militaire restait secrète ; mais on en vit bientôt les effets.

Il envoya sur les côtes de l'Italie méridionale le bassa Barberousse qui s'empara de Castro, courut jus- qu'à Brindisi, ruina tout sur son passage. L'année suivante, par l'entremise du pape Paul III, le roi et l'empereur conclurent à Nice une trêve de dix ans. Sur tous ces cvc'iicDicuts, voy. Voici comment il s'exprimait dans le préambule de lettres adressées au dau- phin, duc de Bretagne et gouverneur de Normandie, à Vévéque de Lisieux, etc.

Lalanne Société de l'Hist. Les assurances qu'il rappor- tait de Constantinople déterminèrent le roi à la déclara- tion de guerre du mois de mai. Sans délai, Polin fut de nouveau envoyé en Levant. Cette fois, il était porteur de lettres qui l'autorisaient à recevoir le montant d'un emprunt qu'il avait sans doute déjà négocié dans son que utte date soit trop ruuUe ; car, dans h procès-verbal de Tun des inter- rogatoires que Polin subit au cours du procès qui lui fut intenté, par consé- quent en IS4J au plus tôt, il répondit qu'il était né en Vakntinois à La Garde, dit-on, dans le département actuel de la Drame , et qu'il était âgé de trente-quatre ou trente-cinq ans à peu près Coll.

D'autre part, Brantôme t. Il paraît prudent de ne pas serrer de trop près le texte de Brantôme et de ïen rapporter de préférence à l'interrogatoire qui vient d'être cité. Sur Polin, on peut consulter les ouvrages suivants: Le Labou- reur , t. Jean Gaudin pour obtenir le diplôme d'arclnviste-paléographe promotion de içoo nous donnera sans aucun doute une histoire définitive de la vie de Polin. Une lettre de Rincon au connétable de Montmorency Péra, 28 oct.

La négociation d'un emprunt plus considérable n'a donc rien qui doive étonner. Il porte le titre suivant: La cause fut d'abord soumise à un tribunal extraordinaire. Polin promit tout ce qu'on lui demandait, et, à ses I.

C'est le chiffre donné par Polin, ibid. Adriani Storia de' suoi tempi, éd. Paris, Vascosan, ijs8, in- Jol. A la page 22'], le même Gioffredo fournit encore les indications suivantes: Il est pro- bable que, dans les chiffres très supérieurs , , etc. Sur le célèbre corsaire Khéir-ed-Din , dit Barberousse, Ariadeno dans les textes italiens, cf. Il était né dans l'île de Métclin Nicolaï, Les quatre premiers livres des navigations et pérégrinations orientales. Si le Sidtan avait adhéré d'enthousiasme aux propositions de Polin, ses Bassas furent un peu plus défiants.

Craignant qu'un accord n'intervînt entre le Roi et l'Empereur pendant le séjour de Barberousse dans la Méditerranée et que cet accord ne fût suivi d'une trahison, inquiets aussi du. Après quelques nouvelles des affaires de Turquie, Rabelais s'exprime ainsi: A la fin du mois, elle était à Lépante, où elle embarqua le reste des vivres qui lui étaient nécessaires pour six mois; c'était tout ce qu'elle pouvait porter.

Cette navigation dura trois mois avril, mai et juin , sans que la flotte pût se ravitailler I. Mais la lettre pu- hlièc parmi les Lettere di Principi t. De Leva, donnait, sans référence, la date du 26 avril Storia docu- mentata di Carlo V in correlazione ail' Italia, t. Di sorte che diceva [Barbarossa] uscirebhe al principio di aprile con cento quaranta galère e tre galeotte e Juste, e altri legni quadri al numéro vicino a trecento.

E nata questa di huon luogo fania larga che passera per il Faro e minaccierà a' Genovesi di abbruciare, da Lerici a Cavo di Noli, tutta Riviera, se non liceniieranno il Doria, e attenderanno a slare contenti délia loro libertà ; e che ad ogni modo scorrerà da Capo di Ciro fino aile Colonne.

Se questo fosse vero, il Papa mangierebbe li meloni in Ronia. Certo è che il capitano Paulin sarà seco con la brava hastarda tutta dorata, quai gli ha donata il Signore. Polin, sans se décourager, leur représenta raccueil excellent qui leur était réservé dans le pays de son maître, le magnifique butin qu'ils ne pouvaient manquer de faire sur l'ennemi. Barberousse, irrité, se saisit de Polin, disant qu'il allait partir sur l'heure et l'emmener avec lui.

Le capitaine, tou- jours plein de sang-froid et d'habileté, obtint d'aller d'abord à Marseille, pour voir le gouverneur de Provence, et en- suite jusqu'à la Cour. Barberousse lui déclara qu'il l'at- tendrait, mais fixa son voyage à une durée de quinie jours. I Turin, , in-fol. C'est alors que le Roi, empêché par les, grandes dépenses où il se trouvait engagé, décida que le duc d'Anguyen pourrait tenter l' entreprise de Nice ou faire des courses sur la côte d'Espagne. Mais il n'était pas homme à perdre courage, et, coûte que coûte, il voulait faire honneur à la parole qu'il avait donnée au Sid- tan.

Alors commença pour lui, durant le séjour de la flotte turque sur les côtes de Provence, une lutte de tous les ins- tants contre les déceptions, les inquiétudes, les hésitations, les fureurs barbares des chefs turcs et des janissaires. Il fal- lut tout d'abord prendre une décision sans tarder: Sur us événements, cf. Sur ce siège, voy. C'est dans ce coup de main que h capitaim Magdalon, frère du baron de Saint-Blancard, fut grièvement blessé et emmené comme prisonnier à Gènes, où il ne tarda pas à mourir.

D'autre part, l'armée royale se défiait des Turcs, fort travaillés par les intrigues et les promesses des agents impériaux. C'est le vainqueur de Cerisaies 14 avril 1S Le Bassa cria à la trahison, menaça de mettre le capitaine à la chaîne et de lever l'ancre sans plus de délais.

Son amour-propre et sa sécurité lui interdisaient de laisser partir la flotte turque en de telles circonstances, et Barberousse, dès le 6 septembre, écrivait de Villefranche à François F' et au dauphin Henri que si le Roi voidait conserver la flotte à son service, il fallait qu'il lui fît immédiatement fournir le montant de sa solde et tout ce dont elle avait besoin, vivres, mâts, rames, suif étoiipe, etc.

Déjà, après la prise de Nice 22 août , lorsqu'on avait appris que la flotte de Doria, arriva dans le poii de Villefranche avec le marquis Del Vasto et le duc de Savoie, avait été assaillie par une terrible tempête où elle avait perdu quatre galères, Polin avait représenté au Bassa qu'il y avait là une occasion unique de détruire l'escadre enmmie et l'avait habilement exhorté à ne laisser échapper ni le butin ni la gloire.

Barberousse avait paru convaincu ; mais, contre son habitude, il agit avec tant de lenteur et de prudence, puis recula si bien, que les capitaines et les sand- jaks, étonnés d'abord, se mirent ensuite à rire, disant ironi- quement qu'il traitait Doria en bon frère et qu'il lui ren- dait le service qu'il en avait reçu à Bône, quelques années 1. Elle débai-qua deux hommes, dont l'un s'appelle Antoine le Bombardier, et fut autrefois esclave de Barber ousse.

Dès qu'ils furent venus sur la plage de Parga, gardée par vingt galères turques, ils furent aussitôt enlevés et conduits devant Barberousse, auquel ils remirent des lettres en grand secret; ce qui confirma l'opinion que l'on avait dans toute la flotte, que Doria était d'intelligence avec Barberousse par l'intermédiaire d' Alarcon. Cet homme ajoutait que le corbeau ne crève pas les yeux au corbeau; que Barberousse.

Votre Seigneurie entend ce que dit cet homme de ces deux si grands et si excellents capitaines ; il affirme, et presque tout le inonde affirme avec lui, que tout cela est parfaitement vrai et qu'il en est ainsi. Par ailleurs encore f entends la même chose de la bouche d'un messager qui m'est arrivé de Constantinople, et qui dit ces paroles tex- tuelles: Polin n'hésita pas et reprit encore, en toute hâte, le chemin de la Cour; il en revint avec la promesse formelle que le Roi fournirait les biscuits nécessaires à la flotte turque pour son hivernage, à chrétiens qui étaient sur les galères et à se recommander à eux, comme s'ils eussent dû être certainement faits prisonniers et esclaves.

Tout cela court sur les lèvres et dans l'opinion universelle ; mais vraiment, j'ai peine à croire qu'il y ait en tm tel homme une pareille scélératesse contre toute la Chrétienté, ainsi que contre l'hon- neur, l'intérêt et l'âme de l'Empereur son maître. Pellicier, Angeli avait accompagné Polin dans sou voyagea Constantinople et était revenu avec la flotte turque; il assista au siège de Nice. La saison avancée, l'idée aussi de reconquérir le royaume de Tunis décidèrent Barberousse à hiverner à Toulon.

Polin avait encore une fois gagné sa cause ; mais au prix de combien de fatigues et de dan- gers! Et il 71 était pas à la fin de ses ennuis. Léopold Delisle a donné un extrait dans les Mémoires de la Soc. I, avait déjà cité une phrase de cette lettre, mais en indiqua it sa source par le seul titre imprimé au dos de la reliure du vis. Poliu savait trop bien l'état des fiuances royales pour admettre uue pareille prê- tent iou.

Une flotte aussi considérable entraînait des dépenses énormes. Elle se composait de iio galères au moins'. Chaque galère subtile, de 24 bancs de chaque côté, avait, suivant les indications précises de Polin, trois hommes par banc et 60 mariniers, dont 18 officiers; ce qui donne un total de hommes et de Tous les détails, si intéressants, qui vont suivre, sont tirés du- précieux Inventaire de Polin, ms.

C'est aux accusations calom- nieuses de Guillaume Guérin, le procureur général du Parlement de Provence, contre d'Oppède et Polin dans les procès relatifs aux affaires de Provence et de Cabrières, que nous devons ces indications si précises. A 22 onces de pain par jour et par homnw, il leur fallait par mois 4. On atteint ainsi une somme totale de i y. D'autre part, durant les mois d'avril, mai, juin, juillet, août et partie de septembre, la flotte fit à la voile, et durant cet espace de plus de cinq mois, la quantité de biscuit nécessaire et Polin.

AvL'c plus d'acharnement que de preuves solides, il accusait ce dernier de prévarication dans les approvisionnements fournis à la flotte turque; selon- lui, Polin. III iS4y , pp. PoIiu l'évalue à Sy. Or, le Roi n'aurait fait la dépense que de Les ressources de Polin et de Barberousse ne devaient pas être considérables.

Ce furent la Provence et les pays voisins qui souffrirent le plus de cette impérieuse nécessité. C'est ainsi qu'on frappa d'un emprunt en nature 1. Sous le ;;o 2j. Le eorps de ville déelara qu'il ne pouvait fournir la quantité de blés à laquelle il avait été taxé et qu'il préférait verser une certaine somme d'argent.

Un des échevins, Barthélémy Payer, alla trouver Barbe- rousse, qui transigea avec lui pour une somme de 6. Polin dut en avancer lui-même le montant qui lui fut plus tard remboursé par les élus du Comtat , I. Sous le no i]. Le souci d'entretem'r la flotte turque ne fut pas le seul qui pesa sur Polin durant cet hivernage.

Jove cite même la somme qui fut offerte au Bassa, L'incident de JlUefranche, qui a été raconté plus haut, tendrait à le prouver. Polin connaissait cette infii'ioritè de l'ennemi ; aussi veillait-il sans cesse à ce qu'il n'y pût remédier par quelque surprise diplomatique. Il avait fiirt à faire. Outre la puissance de l'argent sur Barhcrousse, il redoutait que les Génois, qui évitaient de se déclarer et observaient une neutralité suspecte, ne pen- chassent tôt ou tard pour l'Empire et ne réunissent leur flotte à celle que commandaient leurs illustres compatriotes, Andréa et Giannettino Doria.

Letterc dcl Mutio Justinopolitano Filmée, B. Et k 26 avril, Donato de' Bardi écrit de Venise au même ibid. Marino Giustiniani, ambassadeur de Venise en France, dit dans sa Relation: Delà vient qu'il entretient à Constanti- nople un ambassadeur, La Forest, qui le tient au courant de tout ce qui s'y passe. Le Roi me l'a lui-même ouvertement confirmé en ces termes: De façon que jamais au passé ny Turcs ny Chrestieus ne se sont si uiodesteiuent comportés. A propos du sac de Nice, on il voit de nmladroiles représailles des amis du capitaine Magdalon: Toutesfois on rejetta cette méchanceté sur le pauvre Bar- beronsse, pour soutenir l'honneur et la réputation de France, voire de la chres- tienté.

Mais sou habileté et son sang-froid sauvèrent encore une fois la situation. On voit qu'elles étaient peu brillantes; et il fiillut tout le courage aventurier et rinépuisable ingéniosité de Polin pour sauver alors, en même temps que sa propre tête, le prestige de la couronne de France. Polin exagère ; car il seiiibJe bien qu'il veuille parler ici de l'aventure de Jérôme Laski, ambassadeur du roi des Romains près Soliman II. Celui-ci avait besoin de compagnons de voyage résolus, et ce dut être à bon escient qu'à la recommandation d'amis sûrs, il admit Jérôme Maurand à bord de la Rcale.

Sans faire un héros de l'an- tiquaire antipolitain, il est permis de lui rendre justice en publiant son curieux récit. Dés ce moment, des négociations s'ouvrirent pour la paix entre les deux rivaux.

On voulait éviter que Barberousse en fût il formé avant son retour à Constantinople ; car on comptait bien se servir encore de lui pour peser sur les décisions de Charles-Quint.

Puis il semble que — peut-être à cause de l'attitude peu I. Lamhas- sadeur et le prieur de Capoue avaient dû se résigner à par- tir avec cinq galères françaises, accompagnés de nombreux gentilshommes au service du Roi, italiens et provençaux comme eux, et dont les principaux étaient Gaspard de Cas- tellane, sieur d'Eiitrecasteaux, puis baron de Grignan, I.

A l'entendre, son désir de voir Cons- tantinopk et surtout Sainte-Sophie l'entraîna seul dans cette aventure. Sur tous ces personnages, voy. En tesmoing de quoy nous sommes soub: A Marseille, le dernier jour d'avril mil cinq cens cinquante hiiict.

La première partie de ce récit a en effet une très grande valeur historique. Elle contient la relation précise, le journal exact, dû à un témoin oculaire, de la dévastation des côtes italiennes par la flotte turque. Du t au ii juin, c'est l'expédition de Salah Rais à Talamone, la prise de cette ville et de Porto Ercole. Cette série continue de cruels faits de guerre, dont Mauraud a profondément senti l'horreur, n'est un peu égayée que par une promenade à Poulies et à Baïes, où la curiosité de Yaumônier est déjà excitée par les ruines antiques.

Il avait besoin de ce diver- tissement. Encore Tambassadeur devait-il agir en ces cir- constances avec une extrême discrétion et songer à ne pas se compromettre, comme il arriva dans la pitoyable histoire du gentilhomme de Policastro. Ce nud heureux venait en barque pour faire quelques menus présents à Polin; les gens susdict. Si Polin était prudent, c'est qu'il avait de graves raisons de Vêire.

Plus il approchait du terme de son voyage, plus il en apercevait clairement les dangers. Il fallait donc, à tout prix, que Polin eût une explication avec Soliman II avant que celui-ci pût entendre les récri- minations du Bassa. C'était là im difficile problème que tout autre que Polin eût désespéré de résoudre.

Mais Polin, qui unissait aux qualités de l'aventurier celles du meilleur diplomate, n'était pas homme à risquer sa tête sans essayer de la sauver. Dès que la flotte turque eut franchi le détroit de Messine, il entreprit le Bassa sur ce point délicat et sut gagner sa cause: Il n'y a pas à s'étonner du résultat de cette comparaison. Segni et Adriani ont rassemblé les maté- riaux de leur histoire à Florence, c'est-à-dire dans un État qui avait alors perdu son importance politique et dont le chef était réduit au rang d'un modeste allié de Charles- Ouint.

Paul fove, au contraire, depuis de longues années vivait à Rome, au centre mcme de la chrétienté, dans la ville où les deux partis, impérial et royal, avaient de notables et tenaces représentants, où les renseignements diplomatiques affluaient de tous côtés. Maurand n'a point la vivacité ni rélégance de Paul Jove; il ignore les mystères de la diplomatie; ni Doria ni même Polin ne lui font de confidences. Mais il a un avan- tage considérable sur Yévcquc de Xocera: Son défaut d'apparat, sa naïve simplicité sont tels que l'on ne pourrait douter un seul instant de son entière sincérité, n'eût-on d'autres témoi- gnages pour confirmer le sien, presque toujours plus exact et plus complet.

Il siifit de lire son long journal du siège de Lipari pour avoir une idée de sa manière de raconter: Cinquante-quatre jours s'étaient écoulés depuis le départ de l'Ile de Sainte-Marguerite, lorsque la fiottille française se sépara, le i6 juillet 1J44, de la flotte de Barberousse. En vingt-cinq jours, Polin va faire la route de Reggio de Calabre à Constantinople. Cette seconde partie de la rela- tion de Maurand, bien qu'elle n'offre plus un aussi grand intérêt historique que la précédente, n'est cependaiit pas à dédaigner.

Je me bornerai à diverses observations sur quelques-uns d'entre eux. Schefer, dans son édition du Voyage de M. H serait bien désirable que cette question Jùt étudiée à fond ; car ces deux écrivains sont, avec Pierre Gilles, Pierre Belon, son secrétaire, et Nicolas de Nicolaï, les voya- geurs les mieux informés du xvie siècle sur l'Orient.

C'est en effet le véritable nom de l'illustre archéologue, et nous en avons la preuve dans les deux distiques qui se lisent à la fin de la dédicace du De Bosporo Tracio Lyon, ijôi, in-4,fol. Appellant Itali vulgo sua lilla Gylli, Nec maie se nomen sic posiiisseferunt.

Gylliiis tilde tibi est aptum cognomcn, ni in qiio Dogmata siib iiivcis morîbiis eiiitcanl. C'est peut-être ici le lieu de rappeler que Maurand n'est pas le seul aumônier d'un de nos ambassadeurs du Levant qui ait consigné par écrit ses impressions de voyage. Robert de Dreux, capucin, aumônier de l'ambassadeur. Le j août, nos voyageurs sont à Mételin, Vancienne Leshos; le 6, à Ténédo, puis à Troie, sur remplacement et les ruines de laquelle Maiirand donne des renseignements asse: C'est dans la relation de son séjour d'un mois à Cons- tantinople que l'aumônier a le mieux tenu sa plume peu exercée.

Il raconte avec une complaisance communicative l'entrée de la flottille française dans le port ottoman. Il ne voit dans le sultan que l'allié de son roi. Ce sont là des sen- timents bien modernes et qu'il faut noter avec une pieuse curiosité.

Dés qu'il aborde la description même de Cons- tantinople, ou sent dans son récit comme une volonté, un désir intense d'exciter dans l'esprit du lecteur l'intérêt qu'il a trouvé lui-même à parcourir cette ville étrange qui a vu la civilisation la plus raffinée succomber aux attaques d'une civilisation barbare et primitive et qui porte à jamais la marque d'un désastre peut-être unique dans l'histoire. Mais tout bonheur a une fin.

Le 9 septembre, la flottille reprend le chemin de la France à toutes voiles. Puis elle fiiit escale au Nibio, s'arrête encore au cap Zafran, l'ancien cap d'Apollon. Elle présente encore nu autre intérêt.

Ce doit t'tre à ce rapide retour que Brantôme éd. Je luv ai veu discourir tow fois de ce z'oyage et négociation ; mais il faisait beau l'en ouyr parler, et la peyne qu'il y eut; dont, entre antres particu- larité: Maurand, comme Pierre Gylli De topogr. On sait 01 effet les scrupules et les préjugés religieux des mahonuHans sur ce point, et l'on compte les artistes qui, grâce à une faveur spéciale, ont pu rapporter du Levant des souvenirs graphiques.

Emile Pi- cot, Th. Homolle ci Henri Oniont. Cependant les beaux des- sins du Musée britannique, reproduits par M. Thuasne, ne paraissent pas avoir été exécutés à Constantinople ni par Bellini. En les rapprochant des fresques de l'appartement Borgia, M. Au haut de la porte il y a le port[r]ait d'un Empereur, d'une impératrice et de deux dames peintes à la mosaïque; ils semblent encore aussi nouveaux comme s'ils venaient d'estre faits. Scrrail, ii'eust été que sa religion deffend expressément d'avoir le portrait d'aucunes créatures.

Poy chè in questa operetta sua s'impara De ogni scientia il più secreto pegno Et di Minerva la virtù preclara. E sua fama più chiara Li rende il nome délia gran Regina Ch' ogni cossa mortal p6 far divina '.

Et sa gloire est rendue plus éclatante par le nom de la grande Reine qui peut rendre divine toute chose mortelle. Ma spinto dal comandamento di Vostra Cristianissima Maestà, per cui parte imposto fumi che questo Itinerario et viag- gio mio dovessi inviarli, non parendomi lecito cs- 1. Mais poussé par le commandement de Votre Majesté très chrétienne, de la part de qui il m'a été imposé de lui envoyer ce mien Itinéraire et voyage, comme il ne me paraissait pas permis de lui résister, j ai voulu, honteux et tremblant, lui obéir, me confiant non en mon récit, que je sais ne pouvoir m'apporter que blâme, mais en la magnanimité et grâce innée 6 DÉDICACE serli contumace, vergognoso e tremante ho voluto ubedirli, confidandomi non in esso, quai so se non biasmo potermi ' recare, ma in la magn[an]imità et innata gratia di Vostra Alteza, quai suole li ignoranti iscusar et le cosse rozze far nobili e gentilli, et quai Phebo le più oscure grotte illustrare.

Votre Majesté très chrétienne daignera donc accepter ce mien travail indigne avec cette bonté et politesse habituelle, qui a coutume d'ac- cueillir les humbles choses qui ont besoin de sa claire splendeur, — afin que la haute faveur dont il sera accompagné brise l'audace des calomniateurs; — et le lire parfois dans les trêves de ses hautes préoccupations.

De sorte que, outre qu'il recevra la récompense due, il s'ensuivra pour moi grâce infinie d'être en la mémoire de si grande Altesse, pour les succès heureux et prospères de laquelle je prierai et prie sans cesse le Dieu tout-puissant.

Si id faciès, munus me grande dédisse piitaho, Sed muUo inajiis te retulisse luibi. Item idem autor ad lectoreîvi car[men] phal[eucium]. Ergo has gratus hahcto, amicc hrlor, jEqui cousuJc et hune meum lahorem Tu quicumquc Icges uovuui huiic libellum. Hune quicumqm leges, o Icctor amice, lïbcllum, Gratus habe prompto quod tibi corde daiiius, Nam majora darem ni esset mihi curta siipellex.

Sur ces épigrammes, ajoutées de seconde main, voy. Ecco, Magnifico signor mio, che sotto il chiaro scudo di V. Lasso perô tutto l'incarco di quanto biasmo ve ha da insultare a la S.

Je laisse donc toute la charge du blâme qui en doit résulter, à Votre Seigneurie comme l'auteur de ce mien travail. Or donc, que Votre Seigneurie avec son accoutumée prudence, adresse et art où elle est facilement sans égale, lui soit guide et escorte; et comme, en m'en donnant ordre au nom de Sa Majesté très chrétienne.

Votre Seigneurie me fera, à moi son serviteur, très singulière grâce, et de manière indissoluble me liera pour jamais à son service. Credo molti de voi, d'inverno et state, Li Turchi, Siti, Tartari et Parti Et quel ch'io depingo visto et seti stati, Li murmuranti, prego, rifrenate. Sempre hebi in me la mente talle: Narrar al vero quel ch'io scrivo Per non cascar in nulla oscura valle.

Et si l'idioma mio et parlar qualle Non è italico o tosco vero, Escusatime ch'io sono Provenzalle ". J'ai toujours eu en moi intention telle: Et si mon idiome et parler, tel qu'il est, n'est pas véritable italien ou toscan, excusez-moi, car je suis Provençal- ALI LETTORl Lettori carissimi, forzi ve parrà io habia falito, dicendo haverc ritratto al naturale le cita, vile et porti per noi vedutc in questo nostro viagio, et questo perché non le vedeti sinon d'iina parte.

Haveti a in- tendere che passando le nostre galère apresso da alcune de le ditte et non prehendendo noi terra, quelle ho ritratte como ne se mostravano [et] se vedeno di la parte dil mare, et in segno di quello ho disignato le galère che li passano apresso a la vella.

Quelle cita, ville, casteli et horti, ove siamo des- sesi in tera et stati per rifrescamenti hô a riposarse, vi o dcsignato le galère che stano a seco. La cita di Constantinopoli se sarebe ritrata, ma non che se fose possuto vedere il de dentro, perche è longa et fatta in forma d'isquina d'asino et pendentc di la parte dil mare et anchora di la parte di Fera sive dil porto; et volendola ritrare como sta al naturale, me sarebe stato nessesario essere asseso soppra d'una torrichiola de meschita o altro loco alto e eminente per vederla apieno; quel che me era inpos- AUX LECTEURS Très chers lecteurs, peut-être vous paraîtra-t-il que j'aie failli en disant que j'ai portrait au naturel les cités, villes et ports vues par nous en ce nôtre voyage, et cela parce que vous ne le voyez que d'un côté.

Vous devez entendre que, nos galères passant auprès de quelques-unes de ces villes sans que nous prissions terre, je les ai portraites comme elles se montraient et se voient du côté de la mer ; et pour l'indiquer, j'ai dessiné les galères qui passent auprès d'elles à la voile.

Pour les autres cités, villes, châteaux et jardins où nous sommes descendus à terre et où nous avons été pour nous ravitailler ou nous reposer, j'y ai dessiné les galères tirées à sec. La ville de Constantinople aurait pu être portraite, mais sans que l'on en pût voir l'intérieur parce qu'elle est longue et faite en forme d'échiné d'âne, pendante du côté de la mer et aussi du côté de Péra ou du port.

Si j'avais voulu la portraire comme elle est au na- turel, il m'eût été nécessaire d'être monté sur une tourelle de mosquée ou autre Heu haut et éminent pour la voir à plein ; et cela m'était impossible à cause i8 AUX LECTEURS sibile, per la grande suspisione chc hanno li Turchi soppra li Cristiani, et maxime vedendoli andare per Constantinopoli risguardando hô contrafacendo al- CLina antichità, como di sopra ho ditto nela descrip- tione ch'io [o] fato de THiprodomo.

Como vedeti nel capitolo di Const[ant]inopoli, l'o retiratta como se mostra di la parte venendo di Marmora. Li merca- danti che vi stano il giorno poteno traficare per Cons- tantinopoli, ma venendo la notte, convene che se retirino in Pera, si non che habiano una licentia del cadi, et non obstante quella licentia, si fusero trovati di notte, chai hora che fuse, sarebeno hô morti hô fatti eschiavi.

Et questo [sia ditto] per satisfattion vostra '. Et per darve a cognoscere quelle che habiamo vedute apresso di loro con le galère pas- sando senza essere diss[es]i in tera, ho depinto le galère que passano apresso talle isole, porti, cita, che vano a la vêla, et ove nov siamo dessesi per rifrescamenti hô estati, ho depento le galère a seco che stano ne li porti.

Comme vous le voyez dans le. Les marchands qui y sont le jour peuvent trafiquer par Constantinople ; mais quand vient la nuit, il faut qu'ils se retirent à Péra, à moins d'avoir une licence du cadi ; et malgré cette licence, s'ils étaient rencon- trés de nuit, à quelque heure que ce fût, ils seraient ou tués ou faits esclaves.

Que cela soit dit pour votre satisfaction. Et pour vous faire connaître celles que nous avons vues en passant près d'elles sur les galères sans être descendus à terre, j'ai dépeint les ga- lères qui passent près de ces îles, ports et cités, allant à la voile ; pour celles où nous sommes descendus pour nous ravitailler et où nous avons été, j'ai dépeint les galères à sec qui se tiennent dans les ports.

Ce titre, qui n'existe pas dans le manuscrit, est tiré de la dédicace à Catherine de Médicis et de la souscription de Maurand. Ce titre de chapitre est emprunté à une première rédaction de Maurand, qui a été biffée par lui et que l'on trouvera ci-dessous, à V Appendice IV. Charrière, Ncgociations de la France dans le Levant, t. Blessé dans le coup de main de Nice, il fut fait prisonnier par Doria et emmené à Gênes, où il mourut quelques jours plus tard.

Il commandait une des quatre galères qui tentèrent le malheureux coup de main sur le château de Nice, le 16 juin 1 ilnd. Le 10 décembre , François I" mande de Fontainebleau au Parlement de Paris de faire délivrer à Pierre d'Aulx, chevalier de Saint- Jean de Jérusalem, capitaine général des galères de Normandie, des prison- niers pour servir de forçats et naviguer sur lesdites galères Catal.

Qiiello inteso, me vene uno grande desiderio e volumtà, venendo la commo- dità, di andare vedere Cons[tan]tinopoK.

Stando io in questa volumtà, nel il signor Bassan Barbarossa, mandato dal Gran Segnore, ve- nete in favorc di Franza contra de Nizza in Provenza; et l'anno sequente, habiando invernado nel porto di Tolone con tuta l'armata, si partite di quelo per ri- tornarsene in ConSjtamtinopoli '.

Et ali 23 di magio, venete al porto de Santa Margarita, propinqua a la santissima insula di Lirino, a mezo miglio da mezo giorno, et da tramontana a doe miglia a la vila de Canois. In questa insula di Santa Margarita, chiamata da Plinio Lero ', vi sono belisime antichità. Den- tro di quela vi sono tutti li menbri et edificii riquesti in uno bello et grande monastero, ove sonno le 1. La Martinière, Grand Dict. Lorsqu'elles furent de retour, comme je conversais avec quelques Antibois et un mien frère qui avaient fait le voyage du pays de Levant et de Constantinople, [je leur demandai] s'il y avait là autant de choses que j'en avais lu dans les histoires ; [mon frère] me répondit qu'il y avait plus qu'il n'était écrit, et en particulier il me parla de l'admirable édi- fice de Sainte-Sophie.

A ce discours, il me vint grand désir et volonté, si l'occasion s'en présentait, d'aller voir Constantinople. J'étais en cette volonté, en , lorsque le sei- gneur Bassa Barberousse, envoyé par le Grand Sei- gneur, vint en faveur de la France contre Nice en Provence; et, l'année suivante, après avoir hiverné dans le port de Toulon avec toute la flotte, il en par- tit pour s'en retournera Constantinople.

Le 23 mai, il arriva au port de l'île Sainte-Marguerite, proche de la très sainte île de Lérins, à un demi mille au Midi, et au N. En cette île de Sainte-Marguerite, appelée par Pline Lero, il y a de très belles antiquités. È estata consecrata del sangue de martire, morti da li Macometani col suo abbate Santo Porcario '. Vi stano 18 monaci, eseptto li conversi et servitori sonno in numéro Saint Honorât, mort sur le siège cpiscopal d'Arles le 15 janvier , fut, d'après la tradition, non pas le premier, mais le second abbé de Lérins où il succéda à saint Caprais Gallia Christ.

Peu après sa mort, on construisit près de son tombeau, au cimetière des Alis- camps, une église qui reçut son nom ; mais ses restes furent transférés à Lé- rins vers Jhid. Sur le massacre de saint Porchaire et de ses moines par les Sarrasins, voy. Tout ce passage, depuis In Lcrino, a été ajouté dans la marge. Sur le nombre des vaisseaux de la flotte turque, voy. C'est le capitaine turc que Polin, dans une lettre au Roi, datée de Tou- lon, 24 mai?

Elle a été consacrée par le sang de mar- tyrs, mis à mort par les Mahométans avec leur abbé saint Porchaire. Il y a là 1 8 moines, hors les convers et serviteurs qui sont au nombre de Le seigneur Bassa Barberousse était arrivé au port de Sainte-Marguerite avec voiles latines et 3 nefs. Son nom se retrouve fréquemment dans les histoires et les correspondances du temps.

C'est peut-être le même personnage qui est désigné dans la lettre d'A. Schefer restitue la forme véri- table, Kiahya lieutenant, suppléant. Les sandjaks sont les lieutenants des lieutenants généraux du sultan. Giafîer ou Jaffer Aga servit d'intermédiaire entre Barberousse et Polin pendant toute la durée du séjour des Turcs en Provence.

Il savait l'italien, comme le prouvent les pièces du procès de Polin citées dans V Lit réduction , d'après le vol. Voici ce que dit Braxtôme éd. Depuis, ceste mode a continué, qui est bien meilleure que l'autre vieille, qu'on a laissé il v a longtemps par tout le Levant Ceste gallère Rcalle que je dvs fut si bien faicte et commandée par le brave gênerai, qu'elle a duré et servy d'ordinaire plus de trente ans, encor qu'ell' eust eu un tour de raings soubz feu M. Le conte de Rais [Charles de Gondi] l'acheta despuys, et dure encores.

Elle servit de generalle luy vivant, et rendit à M. Outre ceste suffisance, il estoit très honnorable, ma- gnifique, splandide, grand despensier en sa charge, très libéral et trop, car il est mort pauvre, encor qu'il eust faict de beaux butins en son temps ; mais il despensoit tout, tant il estoit magnifique.

Le récit du combat naval livré aux Anglais par Polin, le 15 août , avait été écrit par Jean Moret, capitaine de la galère Saint-Pierre. Le Laboureur, dans ses Additions aux Mémoires de Castelnau t. C'était le frère de Piero Strozzi. Il y vint en sa compagnie Mgr Leone Strozzi, grand prieur de Capoue, avec ses trois galères, dont la pre- mière était sa capitane; la seconde, sa patronne, appelée éloae magnifique: Havea il signor Ambasciatore in sua compagnia molti capitani et gentilhomini.

Li primi sonno questi: Il y a des quittances signées de lui et , dans les Pièces Orig. Emile Picot, Revue des Bibliotlièqiies, t. Guidetta ; le nom du capitaine, d'ailleurs in- connu, devait être Guidetto ou Guidotto.

Peut-être pourrait-on l'identifier avec le capitaine toscan Guidotto Pazaglia, dont parlent Adriani, Storie fior. On trouve déjà la mention d'une nef de Raguse, peut-être la même, dans une lettre de Lodovico Pasqualio à Trifon Draghi, datée du 3 sep- tembre et comprise dans la correspondance relative au siège de Cattaro Dalmatie. Pasqualio écrit que Barberousse avait été informé des excellentes dispositions et des fortes résolutions prises par le provéditeur vénitien Giovan- matteo Bembo, le neveu du cardinal ; que Bembo, de son côté, était d'heure en heure si bien avisé de ce qui se passait sur la galère de Barberousse, que le Bassa ne pouvait cracher sputare sans que le provéditeur le sût, et qu'entre autres il avait fait engager un franciscain vénitien comme rameur sur une frégate de Raguse qui était avec Barberousse: Francesco, s'acconcio per galeotto sopra iiiia fregata Ragusea, che era con Barbarossa.

Les premiers sont ceux-ci: Lcttcrc di Priiicipi, éd. Le talent des Ragusains pour la construction des navires était fameux au xyi"-' siècle. Voici les renseignements que contient sur ce personnage le vo- lume 79 du Cabinet de d'Hoiier, à la Bibliothèque nationale dossier Castellane, fol. Ilespousa en premières nopces Anne de Tournon, et en secondes nopces Lucrèce de Grimauld [Grimaldi] dont il eut une seulle fille.

YInventaire des Archives communales de Toulon , in-4 , p. Comme l'a justement observé M. Selon le comte d'Allard Escalin Il mourut, en août , à l'abbaye de Cruas qu'il tenait en commende. Sur Gabriel de Luetz, baron et seigneur d'Aramon et de Valabrègues,. Schefer au Voyage déjà cité.

Ce fut lui que le capitaine Polin laissa comme résident auprès de la Porte, lorsqu'il revint en France, après avoir accompagné en Orient la flotte de Barberousse.

En , il revint à Constantinople en qualité d'ambassadeur; c'est de ce second voyage que Jean Chesneau nous a laissé le récit réimprimé par M. Schefer dans la présente Collection. Tausserat-Radel , in-8, p. On sait le rôle important que joua un autre Frangipani, Cristoforo, en Hongrie.

Ce nom est certainement altéré. Il est nommé dans l'Inventaire des pièces produites par Polin lors de son procès, au cours des explications qu'il donne sur la remise à Barberousse de la contribution de ducats fournie par le Comtat Venaissin: Jacopo Nardi, Istoric ai Fircnie éd.

Gelli, , in , t. Les biographes de ce célèbre médecin anglais semblent avoir tota- lement ignoré le voyage qu'il fit à Constantinople avec Polin. Voici ce que dit de lui le Dictionary of Kational Biography, t. XXVI , p. Caius l'appelle bon et savant homme.

Il est mentionné en termes élogieux par Bassiano Lando de Plai- sance dans son Anatomia, , t. XI, , avec référence à une remarque qui est loin d'être profonde et qui lui est attribuée sur les fonc- tions du mésentère.

Lando ajoute que Hill écrivit sur Galien, mais on ne sait pas si ce travail existe encore. Il mourut le 22 décembre et fut enseveli dans l'église Saint- Alban, Wood-Street. Sa veuve lui survécut jusqu'au 31 mai C, l'auteur de cet article, renvoie aux ouvrages suivants: Bliss , I, ; Baie, De Script, cent. Vedendo io chc l'oportunità se presentava in 1. Frère Giraut est désigné dans la première rédaction du début de cet Itinéraire cf. Malgré ces indications, je ne puis donner aucun renseigne- ment certain sur ce personnage.

Cette identification paraît confirmée par la mention suivante contenue dans le ms. Je ne saurais le dire. De la grande famille florentine de ce nom.

XXXIV , p. C'était sans doute un Italien. Maurand avait d'abord écrit Cesare. Chastelet, contrôleur, frère Giraud, lieu- tenant de M. Voyant que l'occasion se présentait de pouvoir maison de France, t. Il mourut en l'aage de vingt deux ans, au Port-Hercule, quelques six ou sept jours avant M.

J'ai veu fort louer ce jeune homme à M. Lalanne ajoute en note: Voyez Imhof, Généalogie viginti iUustriiiin in Italia fainiliaruni, , in-fol. Maurand a écrit Bagio sans doute par confusion avec Biagio, Biaise , puis Bachio, qui est la traduction de la forme française Basche et.

Mais la véritable forme toscane est Baccio, diminutif de Bartolonimeo. Montato adonche nel porto de l'insula di Santa Margarita in su la galera Rialc, soppra di la quale andava il signor Am- basciatore, che fu ali 23 di magio del , il giorno sequente, il 24 del ditto, a le doe hore de matin, invocato il divino adjuto, al mare se fidamo, et ca- lato li remi, certe galeote Turchesche che erano andate inanti per avantiguardia, discopriteno 20 ga- lère di Janetino Doria ' nel golpho di Rochabruna.

Questa Rochabruna é una vila subdita al signor de Monego ' et contigua a una altra vila, anchora sub- dita al ditto signore, chiamata Mentone, ove il ditto signor vi ha uno belissimo castello. Sur la mission et les courses de Giannettino Doria, neveu et fils adoptif d'André, en 1 , voyez Gioffredo, ouvr. On sait que Giannettino fut victime de la conspiration du comte Gio- vanni Luigi Fieschi, comte de Lavagna, en janvier Le prince de Monaco était alors Honoré le"" Grimaldi , qui combattit contre les Turcs à Tunis en et à Lépante en 15 Le monastère de Lérins possédait très anciennement des terres dans le val de Carnolese, près de Menton.

L'abbaye de Saint-Honorat de Lérins avait été envahie par des moines de diverses nationalités, surtout des Italiens. Le Catalogue des actes de Fran- çois I" i. Je montai donc, dans le port de l'île de Sainte-Marguerite, à bord de la galère Rcale, sur laquelle allait M. Le jour suivant, 24 dudit mois, à deux heures du matin, après avoir invoqué l'aide de Dieu, nous nous confiâmes à la mer; et ayant baissé les rames, certaines galiotes turques, qui étaient allées en avant comme avant-garde, découvrirent vingt galères de Giannettino Doria dans le golfe de Roquebrune.

Roquebrune est une ville sujette du seigneur de Monaco et voisine d'une autre ville, également sou- mise audit seigneur, appelée Menton, où ledit sei- gneur a un très beau château, situé près de la mer. Il y a là le cap d'Ail, où se trouve un petit monastère de Franciscains réformés, appelé Notre- Dame de Carnolese.

Là est enseveli le corps de frère Thomas l'Esclavon, qui, il y a cinquante ans, pré- Sainte-Justine de Padoue et aux autres moines étrangers de quitter l'abbaye de Saint-Honorat. Hungarum] in sua ad Lugdunenses epis- tola.

Fuit valde charus Clementi Septimo summo Pontifici. Dans le LihcUus âc potcstatc stiimiii poutifich edittis a fratre Thowa lUyrico, viinorita, verhi Dei precone famalissimo et apos- tolico, qui intitulatur Clipcus status Papalis Turin, , in La suscription de la lettre suivante, adressée à l'évêque de Valence, abbé de Saint-Michel-Archange en Piémont, est ainsi conçue: Dccasticon in opcris comcndationcin.

Ignotus latuit Thomas non vile minorum Mancipiuni cuius nunc sua fama micat. Excudit varium sermonibus arte diserta Hic opus: Nunc aliud Papx clarum quo summa potestas Pingitur: Arguit et mores hominum ritusque nefandos, Crimina: Pro quo debentur laudes et gratia summa Illyrico patri, qui dcdit istud opus. On rencontre des renseignements du même genre dans un autre ouvrage DE JÉRÔME MAURAND 39 chant par esprit de prophétie, prédit beaucoup de choses futures, dont nous voyons de nos jours et éprouvons pkisieurs, et entre autres la ruine du pays de France par les hérétiques, les très grandes disettes, le manque de justice, le peu de charité pour le pro- chain, l'honneur non rendu aux pères et aux mères, et peu ou point de révérence portée à Dieu, à son ïnthulc: De Bello contra Turchas est consacré à la réfutation de cette phrase de Luther: CLii vo, frère Thomas s'écrie: Leonardo Aliberti et datée de Turin, 30 avril , fournit d'intéressants détails sur la collaboration du disciple: Thonia;, quas Canoys [Cannes] in palatio R.

Qiiesto predicando diceva ancora che sarcbe il principio de la ruina de la casa Ottomana nel ' et ali 74 quasi aruinata dil tutto. Qiiesto ho udito ' dire a lui predicando nel claustro del monastero Lerincnse nel '. Visto che hcbeno le nostre galeote le ditte galère, feseno segno con uno colpo di canon a l'armata, et tutta l'armata subito fece vêla adosso de le 20 galère, et li dessimo la cassa fine soppra dil capo di Santo Remo, et li furono de le nostre galère tanto all'horo p[r]esso a 2 migiie; ma soppragiongiendo la notte ne le fesse lassare, et l'armata se ne tornô nel porto de Vilafrancha.

Thomas l'Illvrien aurait donc prédit la victoire de la flotte chrcticnnc sur les Turcs dans le golfe de Lépante 7 octobre 15 Ye , ne contient pas la prédiction signalée par Maurand. Le manuscrit porte Oiwslo ha udito, ce qui ne donne aucun sens. Ce frère, dans ses prédica- tions, disait encore que l'année 1 5 7 1 serait le com- mencement de la ruine de la maison Ottomane, et qu'en 1 5 74 elle serait presque entièrement ruinée.

Je lui ai entendu dire cela quand il prêchait dans le cloître du monastère de Lérins, en 1 5 Dés que les galiotes eurent aperçu lesdites galères, elles avertirent la flotte d'un coup de canon, et toute la flotte fit aussitôt voile à la rencontre des vingt galères, cà qui nous donucâmes la chasse jusqu'à la hauteur du cap de San Remo; certaines de nos galères les approchèrent à deux milles. Mais la nuit survenant nous les fit abandonner, et la flotte s'en retourna dans le port de Villefi'anche.

Le 26 dudit mois, à 8 heures, toute la flotte par- tit du port de Villefianche, et étant à un mille au large, la galère du sieur Bassa tira la première toute son artillerie et arquebuse[rie], et ensuite, successive- ment, toute la flotte [en fit autant], ce qui était chose belle à voir. En bas du fol. Vado ou Vai, entre le cap de ce nom et Savone. Avendo [Barbarossa] con poco travaglio di vento contrario passato Monaco, e ricevuti doni daUa Signoria di Genova, passato oltre senza aver fatto danno alcuno a' Genovesi, si ricolse nel golfo délia Spezia.

C'est là le premier témoignage de la terreur qui s'était répandue sur la côte d'Italie à la nouvelle du passage de Barberousse. On en trouvera beaucoup d'autres au cours de la relation de ce voyage dans la Méditerranée. Da qui sia stata edificata dove è al pré- sente et qui li habia datto il nome, fin al présente saper non possiamo, Questa cita non sollo di abondantia et nobilità di citadini, ma ancho de mercadanti et mercantie, che quivi d'ogni parte dil mondo correno, è nobilissima 1.

Maurand a dessiné de Savone une assez jolie vue qu'il a coloriée et dont on trouvera la reproduction à la fin du présent volume, pi. En réalité, Savo, et non Savona: La cause de cette différence est qu'un roi nommé Magon, qui régnait au royaume d'Afrique, ayant pris et ruiné la cité de Gênes, après l'avoir res- taurée, s'en alla, prit et ruina la cité de Savone, qui en ce temps était construite où est aujourd'hui le port de Vado, lieu anciennement appelé Sabhatiis vadis.

Par qui a-t-elle été édifiée où elle est aujourd'hui et qui lui a donné son nom? Jusqu'à pré- sent nous n'avons pu le savoir. Cette cité, non seulement par le nombre et la noblesse des citoyens, mais encore des marchands et des marchandises qui y viennent de toutes les par- 3. Mêla, 2, 72 éd. Cette phrase a été ajoutée dans la marge par Maurand lui-même. Quivi é la scala de ogni mercantia di Piemonte. Havea questa cita belissime mure e porto ad JLidicio mio più bcUo et galante che non é quelo di la cita di Genoa; ma nel ', avendo in lei guarnisone di fantarie al nome dil Cristianissimo Re di Francia Fransisco primo di questo nome, al pré- sente régnante, fu presa, cassiati li Franziosi da Geno- vessi, li qualli arruinorono noin] sollo le mure et bastioni fatti per li Franziosi, ma anchora il belis- simo porto guastorono '.

Pour diriger le mouvement commercial vers Gênes. C'est un très grand dommage que les Génois le laissent gâter et remplir tout exprès comme ils font, afin d'ôter tout commerce à la ville de Savone et de le transférer entièrement à celle de Gènes.

Clément, L'Italie en lôji. C'est là qu'est l'escale de toutes les marchandises de Piémont. Cette cité avait de très beaux murs et un port qui, à mon avis, était plus beau et plus galant que n'est celui de la cité de Gênes; mais, en , ayant une garnison de gens de pied au nom du très chrétien roi de France François, premier de ce nom, à présent régnant, elle fut prise. Les Français furent chassés par les Génois, qui ruinèrent non seulement les murs et les bastions faits par les Français, mais détruisirent encore le très beau port.

Elle a été ennoblie par trois de ses fils qui furent souverains pontifes, d'abord Innocent II, puis Sixte IV, très savant homme, qui, non content d'élever en dignité ses parents, agrandit encore la république de Savone; le troisième fut Jules II, homme vraiment très digne d'immortelle louange; mais comme ses vertus et actions sont pour le monde aussi claires que la lumière de midi, je m'en tais.

Cette cité a ensuite été sous la domination non seulement de Louis XII, roi de France, mais aussi sous celle de François F'" régnant ; aujourd'hui, elle est sujette de la commune de Gênes et tenue par elle. Innocent II était né à Rome. Federico Patetta, Nota sopra alciini viss. Ali 3 1 di magio, a mezo giorno, l'armata partite di Vac et se misse in alto mare. Causset ou calcct ital. Le 3 1 mai, à midi, la flotte partit de Vado et gagna la haute mer. Le premier du mois de juin, la flotte étant en haute mer, où l'on ne voyait rien autre que le ciel et l'eau, vers deux heures de la nuit, s'éleva une tempête avec très grosse mer et vent du S.

Et en cet état vinrent sur le calcet du mcât de notre capitane une lumière appelée Saint-Nicolas, et une autre, que les mariniers nomment Sainte-Claire, sur la tige du gnaient le feu Saint-Elme. L'armata passô infra la Gor- gona et Cabraira. La Gorgona a noy stava per levante et siroco, et la Cabraira et Corsiga per mezi giorni et labequi cussi l 1.

Il semble, d'après le texte de Maurand, que cet objet ait été, comme la cornette, une marque de distinction des bâtiments de guerre montés par des capitaines de vaisseau commandant une division navale. Le gaillardet paraît donc, sur la Rcah', avoir été arboré, non sur le mât lui- même, mais sur la vergue. Autre nom du feu Saint-Elme. Un demi-quart d'heure après, le feu Saint-Elme apparut sur notre grand mat, puis sur le trinquet.

Cose rare, a succedere: Risale al l'ultimo ritrovamento fossile di un Simmetrodonte, avvenuto nelle marne arenacee eoceniche della pianura rwandese. Il tuo indirizzo e-mail non sarà reso visibile a nessuno.

Dichiaro di Hawa, 27, Chennevières-sur-Marne - Vuole fare amicizia. Le donne dei prigionieri, una storia rimossa; Il pene della Repubblica;.

Terreni profondi, marnosi, ricchi di calcare ed argilla consentono alle viti di trasmettere ai grappoli struttura ed intensità. Ad esempio, accanto a una donna con il volto picchiato, il testo diceva: I suoli sono calcarei, a tessitura media, pietrosi e debolmente alcalini soprattutto negli orizzonti superficiali.

La grossesse de sa mère, Marianne, a donné lieu à des problèmes lors de l'accouchement. Les chiffres qui ont circulé. Passy sur Marne France. Biennale Internationale des poètes en Val-de-Marne, p 72, Novembre Hartmut Andryczuk Digital images: My perfect Happiness, Chat Love. I rapporti si intrecciano fra due donne, figli e mariti e l'esterno. Tu es l'impact du. Perché gli uomini insistono a voler sapere certi dettagli? Ci sono essenzialmente due modi di fare questo lavoro: Je vis avec mon fils de 15ans, MES 2 chat et mon chien.

Francia 50 euro donne press taxi Provinciale Briantea tra Curno e Spesso le donne sono costrette ad abortire dai racket. Annunci trans Karlsruhe, le più intriganti e trasgressive nella tua città. Foto reali, selfie, video e contatti.

Entra e scoprile tutte! Riprova o seleziona dalla lista. Sono qui per Fare amicizia; Chattare; Trovare l'amore. Chattinggirls è la migliore donna Haute-Marne chat. Gruppi di donne si sono lamentati in passato del contenuto misogino di Marne Levine, vice presidente del Global Public Policy del social network, ha dichiarato in un post su Facebook Safety: La scrittura nelle chat lines. Universitè de Marne-la-Vallée Pag.

0 thoughts on “Video x français escorte villefranche

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *